L'instruction en famille, l'éducation sans l'école
Parents & enfants / Société

L'instruction en famille, l'éducation sans l'école

Ils s'appellent Jeïdy, Kyéta, Shanty, Mélusine[1] ou encore Cerbère[1]. Ils ont entre 7 et 14 ans et ne sont jamais allés à l'école. Leurs parents ont choisi de faire leur instruction en famille, hors du système éducatif dit classique. En France, si l'instruction des enfants est obligatoire de 3 à 16 ans, les parents peuvent choisir de ne pas les scolariser.

Cependant, cette liberté de choix est remise en question. Depuis août 2021, le droit de ne pas mettre son enfant à l'école nécessite une demande d'autorisation, et non plus une simple «déclaration d'instruction en famille». En outre, les critères d'acceptation se sont durcis: les responsables légaux des enfants doivent prouver leur disponibilité ou encore détenir un diplôme de niveau bac. Il faut un motif «valable» –du point de vue de l'institution– pour renoncer à l'école. De ce fait, l'État français, dès la rentrée 2022, pourra refuser les demandes des familles.

Qui sont ces familles qui ont fait le choix de l'instruction hors des écoles? Quel regard portent-elles sur l'éducation, l'instruction et ses enjeux? Comment se construit la sociabilité de leurs enfants sans la cour de récréation? Comment les parents s'organisent-ils et rythment-ils leurs journées? Comment réagissent-ils au changement de règles que leur impose l'État? Depuis quelques mois, en tant que photographe documentaire, je pars à la rencontre de ces familles, sur le territoire français, pour tenter de répondre à ces questions.

 

1 — Les prénoms de ces deux enfants, ainsi que celui de leur mère Dona, ont été changés. a, b

Dona, 37 ans, et sa fille Mélusine, 7 ans, vont s'installer dans la serre derrière la yourte pour faire quelques exercices dans le cahier de devoirs. Cerbère, 9 ans, le grand frère de Mélusine, a déjà commencé à travailler. Tous les trois habitent en yourte depuis bientôt quatre ans. Dona élève ses deux enfants en garde partagée avec leur père. De manière générale, ils sont du lundi au vendredi chez leur mère et du vendredi soir au dimanche soir chez leur père. Depuis qu'ils vivent en yourte, Dona réalise les travaux de la maison située derrière. Ils pourront l'habiter d'ici l'hiver prochain.
Camille Nivollet / Divergence / Hors Format

Dona, 37 ans, et sa fille Mélusine, 7 ans, vont s'installer dans la serre derrière la yourte pour faire quelques exercices dans le cahier de devoirs. Cerbère, 9 ans, le grand frère de Mélusine, a déjà commencé à travailler. Tous les trois habitent en yourte depuis bientôt quatre ans. Dona élève ses deux enfants en garde partagée avec leur père. De manière générale, ils sont du lundi au vendredi chez leur mère et du vendredi soir au dimanche soir chez leur père. Depuis qu'ils vivent en yourte, Dona réalise les travaux de la maison située derrière. Ils pourront l'habiter d'ici l'hiver prochain.

Mélusine et Cerbère font des exercices de géométrie. Exceptionnellement, la famille s'est donné la règle de faire une page d'exercices par semaine pour le mois d'avril. Les enfants de Dona sont en méthode «unschooling», ce qui signifie en français «non-scolarisation». Ce concept consiste à laisser les enfants découvrir et apprendre de manière non dirigée et à leur rythme. L'«unschooling» n'impose pas de savoirs formels.
Camille Nivollet / Divergence / Hors Format

Mélusine et Cerbère font des exercices de géométrie. Exceptionnellement, la famille s'est donné la règle de faire une page d'exercices par semaine pour le mois d'avril. Les enfants de Dona sont en méthode «unschooling», ce qui signifie en français «non-scolarisation». Ce concept consiste à laisser les enfants découvrir et apprendre de manière non dirigée et à leur rythme. L'«unschooling» n'impose pas de savoirs formels.

Mélusine et Cerbère travaillent dans la serre. Les enfants ne sont jamais allés à l'école. Ils suivent des ateliers culturels tous les mercredis (hors vacances scolaires). Cerbère apprend la basse et la batterie. Mélusine s'initie à la poterie et à l'éveil musical. Issue d'une famille d'agriculteurs, Dona a d'abord été éducatrice spécialisée durant une dizaine d'années. C'est une passionnée de pédagogie. Pour elle, «chaque famille est un petit laboratoire en pédagogie». Depuis son installation dans la yourte, elle s'est mise peu à peu à élever quelques moutons.
Camille Nivollet / Divergence / Hors Format

Mélusine et Cerbère travaillent dans la serre. Les enfants ne sont jamais allés à l'école. Ils suivent des ateliers culturels tous les mercredis (hors vacances scolaires). Cerbère apprend la basse et la batterie. Mélusine s'initie à la poterie et à l'éveil musical. Issue d'une famille d'agriculteurs, Dona a d'abord été éducatrice spécialisée durant une dizaine d'années. C'est une passionnée de pédagogie. Pour elle, «chaque famille est un petit laboratoire en pédagogie». Depuis son installation dans la yourte, elle s'est mise peu à peu à élever quelques moutons.

Dans la yourte, Dona apprend quelques notions de musique au ukulélé à sa fille Mélusine. Dona est choriste dans une chorale dans la commune. Le père des deux enfants est aussi passionné par la musique et joue dans une fanfare.
Camille Nivollet / Divergence / Hors Format

Dans la yourte, Dona apprend quelques notions de musique au ukulélé à sa fille Mélusine. Dona est choriste dans une chorale dans la commune. Le père des deux enfants est aussi passionné par la musique et joue dans une fanfare.

Un des jouets de Cerbère, laissé dans un buisson près de la yourte.
Camille Nivollet / Divergence / Hors Format

Un des jouets de Cerbère, laissé dans un buisson près de la yourte.

Shanty, 8 ans, tient sa poule dans les bras. Sa famille est itinérante et vit en bus. Un poulailler a été aménagé à l'arrière du bus pour les six poules. J'ai rencontré cette famille, qui possède aussi trois chiens, près du barrage de Beauchastel, dans la Drôme. Elle s'y était installée pour quelques semaines.
Camille Nivollet / Divergence / Hors Format

Shanty, 8 ans, tient sa poule dans les bras. Sa famille est itinérante et vit en bus. Un poulailler a été aménagé à l'arrière du bus pour les six poules. J'ai rencontré cette famille, qui possède aussi trois chiens, près du barrage de Beauchastel, dans la Drôme. Elle s'y était installée pour quelques semaines.

Vanessa, 40 ans et Jimmy, 43 ans, trois enfants, ont presque toujours été itinérants. Ils ont acheté ce bus il y a quatre ans avec pour projet d'en faire un food truck. Avant, ils vivaient en camion.
Camille Nivollet / Divergence / Hors Format

Vanessa, 40 ans et Jimmy, 43 ans, trois enfants, ont presque toujours été itinérants. Ils ont acheté ce bus il y a quatre ans avec pour projet d'en faire un food truck. Avant, ils vivaient en camion.

Jeïdy, 12 ans, Kyéta, 14 ans et Shanty, 8 ans. Ils ne sont jamais allés à l'école, et aucun d'entre eux ne le souhaite. Comme Mélusine et Cerbère, ils sont tous les trois en méthode «unschooling», les parents les laissant apprendre à leur rythme, lorsqu'ils sont prêts ou lorsqu'ils en ont envie. Jeïdy aime faire de la pâtisserie. Kyéta dessine et apprend des tours de magie.
Camille Nivollet / Divergence / Hors Format

Jeïdy, 12 ans, Kyéta, 14 ans et Shanty, 8 ans. Ils ne sont jamais allés à l'école, et aucun d'entre eux ne le souhaite. Comme Mélusine et Cerbère, ils sont tous les trois en méthode «unschooling», les parents les laissant apprendre à leur rythme, lorsqu'ils sont prêts ou lorsqu'ils en ont envie. Jeïdy aime faire de la pâtisserie. Kyéta dessine et apprend des tours de magie.

La vue depuis le bus, le 18 février 2022 à Beauchastel.
Camille Nivollet / Divergence / Hors Format

La vue depuis le bus, le 18 février 2022 à Beauchastel.

Shanty et Jeïdy partagent la même chambre à l'étage du bus. Kyéta, l'aînée, a pu installer depuis peu sa chambre dans la caravane à côté du bus. Avec l'aide de sa mère Vanessa, 40 ans, Jeïdy fait quelques exercices de français. Il va devoir passer un examen scolaire en mai prochain pour vérifier ses acquis. Les parents qui choisissent d'instruire eux-mêmes leurs enfants sont sujets à des contrôles de la mairie et de l'Éducation nationale.
Camille Nivollet / Divergence / Hors Format

Shanty et Jeïdy partagent la même chambre à l'étage du bus. Kyéta, l'aînée, a pu installer depuis peu sa chambre dans la caravane à côté du bus. Avec l'aide de sa mère Vanessa, 40 ans, Jeïdy fait quelques exercices de français. Il va devoir passer un examen scolaire en mai prochain pour vérifier ses acquis. Les parents qui choisissent d'instruire eux-mêmes leurs enfants sont sujets à des contrôles de la mairie et de l'Éducation nationale.

Camille Nivollet

Camille Nivollet

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 24 au 30 septembre 2022
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 24 au 30 septembre 2022

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 17 au 23 septembre 2022
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 17 au 23 septembre 2022

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio