Sports / Politique

2007 dans le rétro, épisode 91: Sarkozy défend les salaires des sportifs

Temps de lecture : 2 min

Nicolas Sarkozy avec Bernard Laporte, David Ginola et Daniel Bravo à Paris le 14 avril 2007, REUTERS/Philippe Wojazer. Image retouchée par Slate
Nicolas Sarkozy avec Bernard Laporte, David Ginola et Daniel Bravo à Paris le 14 avril 2007, REUTERS/Philippe Wojazer. Image retouchée par Slate

A HUIT JOURS DU PREMIER TOUR de l’élection présidentielle, aucun évènement politique ne marque la journée, mais tous les candidats sont sur le pont, en déplacement ou en meeting.

Nicolas Sarkozy, joggeur, cycliste et supporter du Paris Saint-Germain, a réuni un podium d’anciens sportifs de haut niveau, devant lesquels il promet de rendre sa place au sport tous les jours de l’année. Le candidat de l’UMP rappelle son programme pour le sport en France (place du sport à l'école, reconnaissance aux bénévoles, rattachement du ministère des Sports à celui de la Santé) et s’attaque à une «petite élite» qui «oublie que la carrière d'une sportif, ça dure peu longtemps» rapporte le site 20Minutes.fr, qui écrit:

«Appelant à réfléchir sur un ‘système qui conduit à ce que les meilleurs joueurs de l'équipe de France ne jouent pas en France’ et ‘à ce que nous ayons une équipe qui a des résultats exceptionnels et des clubs qui ne sont pas qualifiés’, il a plaidé pour une harmonisation des règles fiscales et juridiques.»

En novembre 2010, soit trois ans et demi après le début de son mandat, nous dressions un premier bilan pour le moins contrasté de la politique sportive de Nicolas Sarkozy, malgré l’enthousiasme affiché ce jour-là en 2007.

Newsletters

Les plus jeunes hooligans de notre époque ont à peine 10 ans

Les plus jeunes hooligans de notre époque ont à peine 10 ans

On assiste à une augmentation du nombre d'enfants arrêtés pour des faits de violence ou des comportements dangereux, dans les stades ou en périphérie de ceux-ci.

Mondiaux de cyclisme: les inégalités dans le sport commencent quand on met les femmes en classe éco

Mondiaux de cyclisme: les inégalités dans le sport commencent quand on met les femmes en classe éco

Classe business pour les hommes, éco pour les femmes. Au-delà de l'évidente injustice, ce choix opéré par la Fédération française de cyclisme pour se rendre en Australie illustre une certaine vision du sport féminin ancrée dans l'inconscient collectif.

Il faut un boycott total de la Coupe du monde au Qatar

Il faut un boycott total de la Coupe du monde au Qatar

[BLOG You Will Never Hate Alone] Accepter d'aller au Qatar, c'est renoncer à toutes nos valeurs, en matière d'environnement et de droits des individus.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio