Économie

Chypre, la crise financière dont vous êtes le héros

Temps de lecture : 2 min

Prenez une paire de dés et laissez le hasard décider du destin de l'île.

Si vous étiez enfant dans les années 1980-1990, sans doute avez-vous joué aux Livres dont vous êtes le héros, une série d'ouvrages interactifs qui permettaient de se mettre, par exemple, dans la peau d'un chevalier défiant sorciers et dragons, des lancers de dés décidant de votre destin... Le financier Daniel Davies, du blog économique Crooked Timber, applique aujourd'hui le concept à... la crise à Chypre, où une taxe sur les dépôts bancaires est en cours de négociation en contrepartie du renflouement financier du pays.

Ici, vous incarnez un membre du «gouvernement mondial» (sic) chargé de gérer une crise financière sur l'île de Surpyc (soit Chypre en anglais et à l'envers). A chaque paragraphe, vous devez choisir entre deux options, choix qui peut aussi vous être imposé par le résultat d'un lancer de dé –un symbole, selon l'auteur, du fait qu'une politique «stupide» peut se terminer par un résultat positif, et de bonnes idées par un désastre.

Il m'a fallu deux parties pour gagner. Lors de la première, j'ai perdu très vite en voulant organiser un défaut de paiement du pays sur ses créances –seul un double un ou un double six (grâce à un lanceur de dés virtuel, vu que je n'amène pas de dés au bureau) auraient pu me sauver. La seconde, après avoir hésité à négocier avec un mystérieux intermédiaire russe, j'ai réussi à gagner en taxant les dépôts bancaires, mais seulement au-dessus d'un certain montant. Que choisiront de faire Bruxelles et Nicosie?

Newsletters

Seniors: comment travailler quand personne ne vous recrute plus?

Seniors: comment travailler quand personne ne vous recrute plus?

​​​​​​​La France fait partie des pays où la population a le plus d'a priori négatifs inconscients à l'encontre des seniors. Cela a un impact fort, et peu mesuré ou combattu, sur leur employabilité.

Réforme des retraites: et s'il existait d'autres solutions?

Réforme des retraites: et s'il existait d'autres solutions?

64, 65, 62 ans... À écouter les débats, on a l'impression que le seul outil de réforme est l'âge légal de départ de la vie active.

Vivement lundi: la grève

Vivement lundi: la grève

Le droit de faire grève, c'est le droit de rappeler que non, en avril dernier on n'a pas voté pour la retraite à 64 ans, mais contre la possibilité de voir un parti d'extrême droite à la tête du pays.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio