Économie / Politique

Si l'administration Obama était une entreprise, ce serait Facebook

Temps de lecture : 2 min

Barack Obama et Mark Zuckerberg, lors d'une rencontre au siège de Facebook, le 20 avril 2011. REUTERS/Jim Young
Barack Obama et Mark Zuckerberg, lors d'une rencontre au siège de Facebook, le 20 avril 2011. REUTERS/Jim Young

Et si l'administration Obama et son équipe de campagne étaient une entreprise? Ce serait Facebook, affirme The Daily Beast qui voit de nombreuses similitudes (flatteuses ou peu enviables) entre l’entreprise de Mark Zuckerberg et les Etats-Unis sous Barack Obama.

Facebook et Barack Obama ont connu une énorme popularité et une forte croissance à leurs débuts:

«Tous deux étaient très populaires chez les jeunes il y a quelques années mais ont atteint un niveau proche de la saturation sur le marché américain. Les chiffres indiquent que Facebook vient à manquer d’Américains qui pourraient s’inscrire et rejoindre son réseau. Les sondages indiquent que le Président Obama commence à manquer d’Américains qui pourraient s’inscrire et rejoindre son réseau.»

Ils avaient chacun pour ambition de «promouvoir une société égalitaire et sans barrières, de donner la parole aux oubliés». Mais ils ont tous les deux échoué, juge The Daily Beast.

Enfin, Obama comme Zuckerberg peinent à trouver un plan économique crédible qui puisse convaincre les investisseurs que la croissance va repartir dans les sociétés qu’ils dirigent.

Newsletters

Sommes-nous prêts à nous passer d'éclairage public?

Sommes-nous prêts à nous passer d'éclairage public?

L'éclairage public connaît des mesures de restriction pour réduire la facture énergétique et la pollution lumineuse. Derrière cette dynamique se trouvent de nombreux enjeux d'acceptabilité.

Manipulations et rêve brisé: l'affaire FTX dévoile le vrai visage des cryptomonnaies

Manipulations et rêve brisé: l'affaire FTX dévoile le vrai visage des cryptomonnaies

Ces nouvelles monnaies allaient changer la face du monde, disait-on. Elles nous ont surtout apporté une vague d'arnaques et de krachs dignes de la vieille économie. Mais la technique des chaînes de blocs, elle, a un avenir.

La dépendance de l'Allemagne vis-à-vis de la Chine ne cesse de croître

La dépendance de l'Allemagne vis-à-vis de la Chine ne cesse de croître

Est-ce un phénomène transitoire, lié à la situation économique et géopolitique de l'Europe, ou un changement structurel?

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio