Festival de Cannes

177 articles
«Rashōmon», le film qui a changé la face du monde… du cinéma

«Rashōmon», le film qui a changé la face du monde… du cinéma

Désormais reconnu comme un classique, le long-métrage d'Akira Kurosawa a joué un rôle décisif pour ouvrir à la reconnaissance internationale les cinémas ne venant ni d'Europe ni d'Amérique du Nord.

Festival de Cannes, jour 12: «Showing Up», doux éclair avant la fin du show, et derniers éclats

Festival de Cannes, jour 12: «Showing Up», doux éclair avant la fin du show, et derniers éclats

Au dernier jour du festival et en attente du palmarès, éclairages sur quelques œuvres mémorables, dont le nouveau film de Kelly Reichardt et d'autres réalisations inspirées par l'histoire personnelle de leurs réalisateurs et réalisatrices.

«Godland», le film qui aurait dû avoir la Palme d'Or

«Godland», le film qui aurait dû avoir la Palme d'Or

Sélectionné dans la section Un Certain Regard, ce film islandais s'est démarqué comme l'œuvre majeure du Festival de Cannes 2022.

«Irma Vep»: pourquoi y a-t-il des séries au Festival de Cannes?

«Irma Vep»: pourquoi y a-t-il des séries au Festival de Cannes?

Nous avons rencontré Olivier Assayas, le réalisateur de la dernière série en date à être présentée au Festival de Cannes.

Festival de Cannes, jour 11: «Stars at Noon» et «Pacifiction», juste avant l'ouragan

Festival de Cannes, jour 11: «Stars at Noon» et «Pacifiction», juste avant l'ouragan

Le film de Claire Denis et celui d'Albert Serra inventent chacun un univers torride et troublant, aux franges du thriller politique, de l'espionnage et du fantastique, qui donnent de manière chaque fois singulière son véritable sens à l'idée de cinéma queer.

Comment filmer les féminicides?

Comment filmer les féminicides?

Entre «La Nuit du 12», «Les Nuits de Mashhad» et «Riposte féministe», tous trois présentés au Festival de Cannes, plusieurs visions et représentations de la violence sexiste s'opposent.

Festival de Cannes, jour 10: fictions à tous les vents du présent

Festival de Cannes, jour 10: fictions à tous les vents du présent

Dans des registres très différents, «Tori et Lokita» des frères Dardenne, «Nos frangins» de Rachid Bouchareb et «Leila et ses frères» de Saeed Roustaee trouvent des réponses de cinéma pour raconter et interroger le monde contemporain.

Jessie Buckley, l'actrice la plus fascinante du moment

Jessie Buckley, l'actrice la plus fascinante du moment

À l'affiche du film surnaturel «Men», l'Irlandaise prouve une nouvelle fois toute l'étendue de son talent.

Festival de Cannes, jour 9: «Les Crimes du futur» au risque des circonstances atténuantes

Festival de Cannes, jour 9: «Les Crimes du futur» au risque des circonstances atténuantes

Très (trop?) attendu, le film de David Cronenberg mobilise nombre des ressources qui font la réputation de cet auteur sans trouver la forme qui leur donnerait leur pleine puissance.

À Cannes, deux récits décevants sur le 13-Novembre

À Cannes, deux récits décevants sur le 13-Novembre

Présentés au Festival de Cannes, «Revoir Paris» et «Novembre» abordent les attentats de novembre 2015. Mais à force de marcher sur des œufs, les deux récits nous laissent sur notre faim.

Festival de Cannes, jour 8: «De humani corporis fabrica», à corps perçus

Festival de Cannes, jour 8: «De humani corporis fabrica», à corps perçus

Entièrement tourné à l'hôpital, le film de Lucien Castaing-Taylor et Véréna Paravel invente de nouvelles possibilités de voir ce qu'est chacun de nous, physiquement et comme être social, grâce à des approches inédites et à un sens fulgurant de la beauté.

«Les Crimes du futur» de Cronenberg n'est pas le choc annoncé

«Les Crimes du futur» de Cronenberg n'est pas le choc annoncé

Loin des rumeurs de film scandaleux, le nouveau film de David Cronenberg est une œuvre de science-fiction plutôt méditative… et incomplète.

Festival de Cannes, jour 7: «R.M.N.» cartographie l'écheveau des replis et régressions de la vieille Europe

Festival de Cannes, jour 7: «R.M.N.» cartographie l'écheveau des replis et régressions de la vieille Europe

Le film de Cristian Mungiu déploie dans toute son ampleur un constat que décrivent aussi plusieurs autres films du festival, dont deux beaux films portugais étrangement similaires, «Alma Viva» et «Restos do Vento».

À Cannes, les riches prennent cher

À Cannes, les riches prennent cher

Plusieurs films, «Sans filtre» de Ruben Östlund en tête, tirent avec allégresse sur les ultra-riches et leur insupportable déconnexion du monde réel.

Festival de Cannes, jour 6: protéger et transformer

Festival de Cannes, jour 6: protéger et transformer

Deux initiatives annoncées ce week-end travaillent à associer le cinéma aux nécessaires modifications face à des fléaux très actuels, la montée en puissance des formes les plus brutales de censure et la domination de représentations qui contribuent à la destruction de la planète.

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 14 au 20 mai 2022

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 14 au 20 mai 2022

Ouverture du Festival de Cannes, envolée du cours du blé, Giro d'Italie... La semaine du 14 au 20 mai en images.

Festival de Cannes, jour 5: un âne mène le bal des modestes

Festival de Cannes, jour 5: un âne mène le bal des modestes

«Eo», «L'Envol», «Les Harkis», «Un beau matin», «Goutte d'or», «Yamabuki»: nombre des plus beaux films découverts en ce début de Festival ont en commun de jouer les jeux de la fiction, souvent de la fable ou du conte, parfois de l'histoire collective ou personnelle, sans s'appuyer sur les surenchères des effets de spectaculaire.

Festival de Cannes, jour 4: «Frère et sœur», le bruit et la fureur du vivant

Festival de Cannes, jour 4: «Frère et sœur», le bruit et la fureur du vivant

Le nouveau film d'Arnaud Desplechin est un vertigineux et bouleversant affrontement entre Alice et Louis, qui se haïssent d'amour.

Festival de Cannes, jour 3: fulgurante plongée dans le labyrinthe des années de plomb

Festival de Cannes, jour 3: fulgurante plongée dans le labyrinthe des années de plomb

Présenté comme une série, «Esterno Notte», de Marco Bellocchio, est un immense film sur les multiples formes de la folie en politique, déployant les ramifications de l'affaire Aldo Moro.

Festival de Cannes, jour 2: Volodymyr Zelensky et Virginie Efira ont ouvert la 75e édition

Festival de Cannes, jour 2: Volodymyr Zelensky et Virginie Efira ont ouvert la 75e édition

Plus que la sympathique comédie «Coupez!», la cérémonie d'ouverture a offert un grand moment d'émotion, inscrit dans la réalité actuelle.

Festival de Cannes, jour 1: un enjeu stratégique

Festival de Cannes, jour 1: un enjeu stratégique

Alors que le cinéma se trouve à un tournant de son histoire, le rendez-vous annuel sur la Croisette qui débute ce 17 mai n'a jamais été aussi important.

«Memoria», un film à vivre et à rêver, les yeux et l'esprit ouverts

«Memoria», un film à vivre et à rêver, les yeux et l'esprit ouverts

Événement du dernier Festival de Cannes, le nouveau film d'Apichatpong Weerasethakul accompagne de la ville à la jungle une femme en deuil et fait éclore un monde immense, où respirent ensemble réalité et imaginaire.

«Drive My Car», le grand voyage en douce

«Drive My Car», le grand voyage en douce

Événement majeur du dernier Festival de Cannes, le film de Ryūsuke Hamaguchi circule avec grâce entre plusieurs récits et manières de raconter pour approcher des abîmes et inventer des chemins entre les présents et les absents, le présent et le passé.

Cannes 2021, jour 11: dernier inventaire avant fermeture, quelques perles et un ultime bonheur

Cannes 2021, jour 11: dernier inventaire avant fermeture, quelques perles et un ultime bonheur

Alors que s'achève cette 74e édition d'un Festival à bien des égards exceptionnel, et indépendamment des récompenses qu'un jury particulièrement imprévisible jugera bon d'attribuer, regard d'ensemble sur la manifestation, et zooms sur une poignée d'œuvres à retenir.

Cannes 2021, jour 10: éloge des (non) maîtres du temps

Cannes 2021, jour 10: éloge des (non) maîtres du temps

Deux films splendides, «Memoria» d'Apichatpong Weerasethakul et «Serre moi fort» de Mathieu Amalric, mais aussi deux premiers films chinois, s'affranchissent de la continuité du récit.

Cannes 2021, jour 9: des bons et moins bons usages de la mécanique au cinéma

Cannes 2021, jour 9: des bons et moins bons usages de la mécanique au cinéma

Sortis sur les grands écrans dès leur présentation à Cannes, «Titane», film d'horreur auteuriste, et «Journal de Tûoa», comédie intimiste et cinéphile, jouent chacun à leur façon sur les rapports entre machine et invention.

Cannes 2021, jour 8: quelques nouvelles du monde depuis la Croisette

Cannes 2021, jour 8: quelques nouvelles du monde depuis la Croisette

Par des moyens stylistiques différents, et aux effets inégaux, certains films du Festival prennent en charge des situations de crise ou de catastrophe qui font écho à l'état général du monde contemporain.

Cannes 2021, jour 6: «Bergman Island» et le pont aux fantômes

Cannes 2021, jour 6: «Bergman Island» et le pont aux fantômes

Le nouveau film de Mia Hansen-Løve invente, dans l'île où vécut et filma le maître suédois, un jeu léger et émouvant, complexe et lumineux, autour de la création artistique et amoureuse.

Cannes 2021, jour 5: dans toutes les sélections, envoyez la fracture!

Cannes 2021, jour 5: dans toutes les sélections, envoyez la fracture!

De manière explicite ou pas, de nombreux films présentés au Festival sont hantés par le thème de la «fracture sociale», entendue comme l’incompréhension irréconciliable de composantes de la société.

Cannes 2021, jour 4: par la chair, le soufre et l'encens, le cyclone «Benedetta»

Cannes 2021, jour 4: par la chair, le soufre et l'encens, le cyclone «Benedetta»

Porté par l'interprétation renversante de sensualité de Virginie Efira, le nouveau film de Paul Verhoeven est un sommet de puissance et de questionnement par le cinéma.

Cannes 2021, jour 3: tactique, l'Afrique joue l'optimisme

Cannes 2021, jour 3: tactique, l'Afrique joue l'optimisme

«Lingui, les liens sacrés» et «La Femme du fossoyeur», les deux films africains du Festival, s'appuient sur des ressorts dramatiques comparables pour affirmer avec force un semblable parti pris, à la fois esthétique et politique.

Cannes 2021, jour 2: 3 films, 3 Français, 3 fictions, 3 fois le réel

Cannes 2021, jour 2: 3 films, 3 Français, 3 fictions, 3 fois le réel

«Tout s'est bien passé» de François Ozon, «Ouistreham» d'Emmanuel Carrière et «Onoda» d'Arthur Harari, par-delà leurs immenses différences, sont directement transposés d'expériences vécues.

Cannes 2021, jour 1: la grande aventure d'«Annette» et la politique de l'ouverture

Cannes 2021, jour 1: la grande aventure d'«Annette» et la politique de l'ouverture

​La 74e édition du Festival s'est ouverte avec un film d'ombres profondes et de lumières intenses, à tous égards remarquable, après une cérémonie moins protocolaire qu'à l'ordinaire.​

«Février» ou le quotidien magnifique

«Février» ou le quotidien magnifique

De l'enfance au grand âge, le film de Kamen Kalev accompagne en beauté un parcours de vie d'une rare intensité.

Spike Lee, l'échec à Cannes et la batte de base-ball

Spike Lee, l'échec à Cannes et la batte de base-ball

Le cinéaste n'a toujours pas digéré l'absence de «Do the Right Thing» au palmarès 1989.

«Le Lac aux oies sauvages», imparable poème noir cauchemar et rose flashy

«Le Lac aux oies sauvages», imparable poème noir cauchemar et rose flashy

Le nouveau film de Diao Yinan joue avec virtuosité des codes du polar pour mieux esquisser un portrait halluciné de la réalité chinoise.

«It Must Be Heaven» ou la comédie comme ultime munition

«It Must Be Heaven» ou la comédie comme ultime munition

Le cinéaste palestinien Elia Suleiman retrouve son personnage burlesque et mutique pour mieux étendre aux dimensions de la planète ses étonnements navrés devant les tragédies de l'époque.

«Les Misérables» dans le violent labyrinthe de la cité

«Les Misérables» dans le violent labyrinthe de la cité

Saisissante adaptation des tensions accumulées dans les banlieues, le film de Ladj Ly compose une fresque virtuose, que son succès menace de transformer en machine spectaculaire simpliste.

«Atlantique», une épopée sorcière

«Atlantique», une épopée sorcière

Le premier film de Mati Diop invente une fantasmagorie qui, entre histoire d'amour fou, spectres et enquête policière, prend à bras-le-corps les violences et les injustices d'un continent.

«Bacurau», fresque cosmique et combattante

«Bacurau», fresque cosmique et combattante

Sensation du dernier Festival de Cannes, le film de Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles s'inspire du western et des grandes peintures murales pour une fable chaleureuse et tonique.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio