cinéma français

187 articles
La déflagration «Saint Omer», plaidoyer pour un abîme

La déflagration «Saint Omer», plaidoyer pour un abîme

À travers le regard d'une jeune écrivaine, le film d'Alice Diop reconstitue le procès d'une mère qui a tué son bébé, entrebâillant avec rigueur et émotion l'accès à de multiples mystères qui hantent les rapports à la féminité, à la maternité, à l'héritage colonial.

«Les Amandiers», «Ariaferma», «Premières Urgences»: au bonheur des sorties

«Les Amandiers», «Ariaferma», «Premières Urgences»: au bonheur des sorties

La réinvention par Valeria Bruni Tedeschi d'un moment de sa jeunesse, l'affrontement-fraternisation subtilement construit par Leonardo Di Costanzo et l'attention sensible aux internes d'Éric Guéret sont autant de facettes des bonheurs à découvrir en salles.

«Trois nuits par semaine», la romcom queer et grand public

«Trois nuits par semaine», la romcom queer et grand public

Cette joyeuse comédie romantique française, en salles le 9 novembre, présente une histoire d'amour qui va au-delà des étiquettes, entre un homme a priori hétéro et une drag queen.

Le cinéma en France ne manque pas d'argent, c'est son statut qui est en jeu

Le cinéma en France ne manque pas d'argent, c'est son statut qui est en jeu

L'appel à des états généraux du cinéma qui s'est tenu le 6 octobre a été le pivot d'un ensemble de prises de position qui traduisent une urgence, mais entretiennent de multiples malentendus.

«Les Harkis», lumières nuancées sur une tache encore opaque

«Les Harkis», lumières nuancées sur une tache encore opaque

Le nouveau film de Philippe Faucon revient avec attention et vigueur sur un des aspects décisifs, mais toujours mal connu, de la guerre d'Algérie.

«Un beau matin», la lumière a changé

«Un beau matin», la lumière a changé

Le film de Mia Hansen-Løve accompagne le double bouleversement qui advient à une jeune femme, et qui fait s'épanouir un vaste bouquet d'émotions.

L'irrévérencieuse vitalité d'«À propos de Joan»

L'irrévérencieuse vitalité d'«À propos de Joan»

Propulsé par la présence frémissante d'Isabelle Huppert, le film de Laurent Larivière compose en trois temps un portrait de femme habitée d'une pulsion de vie communicative.

Jean-Luc Godard est mort, vive la marque Jean-Luc Godard

Jean-Luc Godard est mort, vive la marque Jean-Luc Godard

Avec Godard, c'est une certaine idée du cinéma qui meurt. Sans doute surestimée, son œuvre survivra par deux ou trois films grand public et par tous les autres, plus ou moins accessibles et périssables. Plus qu'un cinéaste, JLG était devenu une marque de fabrique.

«Walden» et «Revoir Paris», guérir d'un passé tourmenté

«Walden» et «Revoir Paris», guérir d'un passé tourmenté

Le film de Bojena Horackova et celui d'Alice Winocour sont l'un et l'autre construits sur des allers-retours entre un passé traumatique et un présent perturbé. Avec deux idées très différentes quant à la manière d'en faire du cinéma.

«Avec amour et acharnement», vivant vertige de l'intime

«Avec amour et acharnement», vivant vertige de l'intime

Charnel et troublant, le film de Claire Denis capte la circulation des émotions d'une femme et un homme dont l'amour est traversé par les multiples signaux du monde, du passé, des zones d'ombre de chacune et chacun.

Cinq films où la canicule tape sur le système

Cinq films où la canicule tape sur le système

À voir avec un pot de glace et un gros ventilo.

«Magdala» si seule en un monde si habité

«Magdala» si seule en un monde si habité

Le nouveau film de Damien Manivel réinvente la figure biblique de Marie Madeleine pour un cérémonial d'apparition de tous les êtres de nature, unis dans une élégie vibrante de vie malgré le deuil.

«La Nuit du 12», anatomie d'une enquête pour meurtre

«La Nuit du 12», anatomie d'une enquête pour meurtre

Le nouveau film de Dominik Moll joue le jeu de l'enquête policière tout en explorant les façons d'habiter le monde, selon des règles devenues opaques et disjointes.

«Peter von Kant» danse avec les flammes

«Peter von Kant» danse avec les flammes

Le nouveau film de François Ozon s'inspire de références multiples à la vie et à l'univers de Fassbinder pour déployer une fresque intime d'une poignante démesure.

Vingt ans après, que reste-t-il de «L'Auberge espagnole»?

Vingt ans après, que reste-t-il de «L'Auberge espagnole»?

Le film de Cédric Klapisch est sorti dans les salles françaises le 19 juin 2002. Et il a vieilli tout comme nous.

Festival de Cannes, jour 5: un âne mène le bal des modestes

Festival de Cannes, jour 5: un âne mène le bal des modestes

«Eo», «L'Envol», «Les Harkis», «Un beau matin», «Goutte d'or», «Yamabuki»: nombre des plus beaux films découverts en ce début de Festival ont en commun de jouer les jeux de la fiction, souvent de la fable ou du conte, parfois de l'histoire collective ou personnelle, sans s'appuyer sur les surenchères des effets de spectaculaire.

Festival de Cannes, jour 4: «Frère et sœur», le bruit et la fureur du vivant

Festival de Cannes, jour 4: «Frère et sœur», le bruit et la fureur du vivant

Le nouveau film d'Arnaud Desplechin est un vertigineux et bouleversant affrontement entre Alice et Louis, qui se haïssent d'amour.

«Années 20», une plongée rêveuse dans l'ambiance du déconfinement parisien

«Années 20», une plongée rêveuse dans l'ambiance du déconfinement parisien

Avec son long plan séquence dans les rues de Paris, le film d'Élisabeth Vogler est une ode douce-amère à la liberté retrouvée.

Le président à l'Élysée, seul avec du monde autour

Le président à l'Élysée, seul avec du monde autour

Dans ce lieu chargé d'histoire mais déconnecté du monde réel, il existe un risque élevé de se sentir minuscule et esseulé.

La présidente de la République française, une mère sacrificielle?

La présidente de la République française, une mère sacrificielle?

Ce pur personnage de fiction (jusqu'à quand?) doit mener de front vie personnelle et vie personnelle. Et payer de sa personne sans espérer la moindre reconnaissance.

«De nos frères blessés», «Bruno Reidal», «Plumes»: trois miroirs du réel

«De nos frères blessés», «Bruno Reidal», «Plumes»: trois miroirs du réel

Historique avec Hélier Cisterne, clinique avec Vincent Le Port, fantasmagorique avec Omar El Zohairy, ces trois films de «fiction» sont trois réponses de cinéma à des situations factuelles regardées avec respect et empathie.

La présidentielle, un cadeau empoisonné pour les proches

La présidentielle, un cadeau empoisonné pour les proches

Diriger la France doit être un job épouvantable, mais au moins, on le choisit.

En salles: «L'Empire du silence», «Entre les vagues», «Medusa», «Notre-Dame brûle», «Les Oliviers de la justice»

En salles: «L'Empire du silence», «Entre les vagues», «Medusa», «Notre-Dame brûle», «Les Oliviers de la justice»

Dans la déferlante qui semaine après semaine s'abat sur les grands écrans, cinq sorties ce 16 mars, cinq films aussi différents que possible mais qui, chacun à leur façon, témoignent des ressources du cinéma, au cinéma.

«Ma nuit» me conduit vers la lumière

«Ma nuit» me conduit vers la lumière

Le premier film d'Antoinette Boulat accompagne le parcours d'une jeune femme dans les rues de Paris, aux risques et aux bonheurs des rencontres, et de retrouvailles avec le monde.

«Viens je t'emmène», film-galaxie au coin de la rue

«Viens je t'emmène», film-galaxie au coin de la rue

Circulant en funambule entre drame et vaudeville, le nouveau long-métrage d'Alain Guiraudie invente une sarabande contemporaine où les angoisses, les désirs et les émotions multiplient les courts-circuits, à la fois ludiques et lucides.

Arrêtez de râler, les César c'était bien

Arrêtez de râler, les César c'était bien

On a assisté à une cérémonie plus reposante et plus drôle que la moyenne des précédentes éditions.

De Coluche à Jeff Tuche, le cinéma français friand de présidentiables hors normes

De Coluche à Jeff Tuche, le cinéma français friand de présidentiables hors normes

Venir de la société civile et à aspirer à devenir président, c'est souvent se heurter à des désillusions aussi importantes que l'espoir qu'elles avaient fait naître.

«Selon la police», constat de catastrophe collective

«Selon la police», constat de catastrophe collective

Le film de Frédéric Videau accompagne plusieurs policiers et policières d'un commissariat de quartier, pour dresser un inquiétant état des lieux, aussi précis que critique, des relations entre citoyens et autorité.

Tous ces chemins qui mènent à «Nous»

Tous ces chemins qui mènent à «Nous»

Au nord et au sud de la capitale, le film d'Alice Diop explore avec générosité et rigueur les multiples dimensions d'existences singulières, dans l'entrelacs de rapports humains dont il aide à mieux percevoir la nature, en refusant tous les simplismes.

«Enquête sur un scandale d'État» et «L'Horizon», l'entropie et l'utopie

«Enquête sur un scandale d'État» et «L'Horizon», l'entropie et l'utopie

Alors qu'en cette période préélectorale le cinéma français multiplie les approches de la politique, le thriller de Thierry de Peretti et la fable écologiste d'Émilie Carpentier ouvrent des perspectives sur d'autres façons de faire récit en écho à l'état de la société.

«Arthur Rambo» dans les pièges du palais des glaces contemporain

«Arthur Rambo» dans les pièges du palais des glaces contemporain

Aux côtés d'un Rastignac des banlieues, Laurent Cantet s'inspire d'une affaire médiatique récente pour explorer les multiples réseaux d'appartenance et les miroirs contradictoires qui configurent et défigurent l'époque.

Adieu à Gaspard Ulliel, qui avait encore tant à jouer

Adieu à Gaspard Ulliel, qui avait encore tant à jouer

L'acteur et mannequin est mort des suites d'un accident de ski le 19 janvier. Il était âgé de 37 ans.

«Ouistreham» arrive à bon port

«Ouistreham» arrive à bon port

En confrontant Juliette Binoche et des actrices non professionnelles, le film d'Emmanuel Carrère d'après un livre de Florence Aubenas témoigne d'une réalité tout en interrogeant les moyens de la raconter.

Le meilleur du pire des comédies françaises, édition 2020-2021

Le meilleur du pire des comédies françaises, édition 2020-2021

Pandémie oblige, ce classement habituellement annuel regroupe les deux dernières années de comédie française.

2021, une année de cinéma en cinquante films et quatre événements

2021, une année de cinéma en cinquante films et quatre événements

Chahutée par des évolutions qui ne sont pas seulement liées à la pandémie, l'année écoulée a aussi permis de nombreuses découvertes sur les grands écrans, et ouvert plus d'une piste prometteuse.

«Tromperie», ciné-traduction, amoureuse trahison

«Tromperie», ciné-traduction, amoureuse trahison

Léa Seydoux illumine et métamorphose la transposition pourtant scrupuleuse du livre de Philip Roth à l'écran par Arnaud Desplechin.

«La Croisade», conte souriant pour temps de catastrophe

«La Croisade», conte souriant pour temps de catastrophe

Le film de Louis Garrel trouve le juste ton pour évoquer en finesse la révolte d'une génération contre la destruction de la planète.

Le succès croissant des «Tuche» en dit long sur les attentes du public

Le succès croissant des «Tuche» en dit long sur les attentes du public

«Les Tuche 4», qui sort ce 8 décembre au cinéma, s'inscrit dans une franchise bâclée mais de plus en plus politique.

Aya Nakamura, Omar Sy, Mohamed Mbougar Sarr et «Les Olympiades»: magnifique pied de nez à l'ambiance dégueu du moment

Aya Nakamura, Omar Sy, Mohamed Mbougar Sarr et «Les Olympiades»: magnifique pied de nez à l'ambiance dégueu du moment

La première est en couverture de Vogue, le second du GQ allemand en tant qu'homme de l'année, le troisième a remporté le Goncourt 2021, et le film d'Audiard est garanti zéro stéréotype sur les femmes et les Noirs.

Splendeurs et misères d'«Illusions perdues»

Splendeurs et misères d'«Illusions perdues»

La brillante adaptation du chef-d'œuvre de Balzac par Xavier Giannoli réussit l'évocation d'une époque passée en suggérant le présent, mais surenchérit sur la noirceur au risque d'un dangereux déséquilibre.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio