Culture

Arrêtez avec les «plaisirs coupables»

Temps de lecture : 2 min

Free Half Eaten Red Apple / Pink Sherbet  via FlickrCC Licnse by
Free Half Eaten Red Apple / Pink Sherbet via FlickrCC Licnse by

Peut-être faites-vous partie de ceux qui succombent aux «plaisirs coupables». Dans ce cas-là, l'article publié par le New Yorker le 10 décembre est fait pour vous. Il s'agit d'un réquisitoire contre l'usage de l'expression «guilty pleasure» («plaisir coupable») pour désigner avec un enthousiasme mêlé de dédain «ces artefacts culturels pour le grand public (...) qui apportent un plaisir simple sans prétention à l'élévation culturelle».

Comme s’il y avait une honte à aimer les films de feu Paul Walker, ou la série Scandal. Pour Jennifer Zalai, auteure de l'article, ce n’est pas une raison pour recourir à «cette tentative maladroite d’élever quelque chose tout en le dénigrant»:

«Si vous voulez écouter Rihanna tout en lisant le dernier Dean Koontz, vous n’avez qu’à le faire. N’essayez pas de suggérer que vous êtes plus malin que ça. Oubliez la prétention et faites un effort sur vous-même. Vous n’avez rien d’autre à y perdre que votre culpabilité.»

Newsletters

Deux livres pour comprendre les combats du Bund, mouvement révolutionnaire juif

Deux livres pour comprendre les combats du Bund, mouvement révolutionnaire juif

«L'Histoire générale du Bund» et «Ghetto de Varsovie» rappellent l'importance de ce parti à part, pilier de la résistance juive contre le nazisme. Le premier en racontant son histoire, le deuxième à travers les écrits d'un de ses dirigeants.

Combien de têtes ont-elles été coupées pendant la Révolution française?

Combien de têtes ont-elles été coupées pendant la Révolution française?

Trop pour certains, pas assez pour d'autres.

Ce film d'horreur continue de terrifier cent ans après sa réalisation

Ce film d'horreur continue de terrifier cent ans après sa réalisation

La bonne nouvelle, c'est qu'il est visible légalement en France, dans une superbe version restaurée.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio