Culture

Netflix choisit ses séries en fonction des sites de piratage

Temps de lecture : 2 min

Le logo de Netflix. REUTERS/Mike Blake
Le logo de Netflix. REUTERS/Mike Blake

Netflix, le service légal de streaming américain, est un compétiteur féroce pour les sites de piratage. Mais sans eux, son offre serait peut-être moins pertinente. Selon le site Torrent Freak, Netflix s’inspire en effet des sites de téléchargement illégal pour répérer les films et les séries les plus populaires.

«Quand nous achetons des séries, nous regardons ce qui marche le mieux sur les sites de piratage», a expliqué Kelly Merryman, vice-présidente responsable de l’acquisition de contenus, dans une interview avec le site néerlandais Tweakers.

Par exemple, aux Pays-Bas, où le site est accessible depuis la mi-septembre, il a obtenu les droits de la série Prison Break, qui est très piratée par les Néerlandais. C'est aussi pour cette raison que Netflix aurait décidé de mettre en ligne les séries cultes Breaking Bad et The West Wing début 2013, selon Philly.com.

L’un des objectifs de Netflix, selon Torrent Freak, est de convertir les sériephiles à un streaming plus simple, de meilleure qualité –et qui n’enfreint pas la loi:

«Netflix est tellement plus facile à utiliser qu’un site de torrents. Vous n’avez pas à vous préoccuper des fichiers, vous n’avez pas besoin de les télécharger et de les déplacer. [Avec Netflix], il suffit de cliquer et de regarder», explique ainsi Kelly Merryman.

Et ce prosélytisme 2.0 semble fonctionner: Ted Sarandos, le responsable des contenus chez Netflix avançait en mai dernier que le trafic des sites de téléchargement illégal diminue à mesure que celui de Netflix augmente. Mais comme nous vous l’expliquions alors, ces chiffres pourraient avoir une toute autre explication:

«[Matt Mason, le directeur du contenu chez BitTorrent], explique que son entreprise a créé un protocole qui baisse d'un cran le trafic BitTorrent aux moments de pointes de l'Internet:

"Si vous utilisez BitTorrent et que vous passez un coup de fil sur Skype, ou que vous regardez une vidéo sur YouTube, ça va rendre prioritaires ces actions-là par rapport à celles sur BitTorrent [...]. Donc aux heures de pointes on voit l'usage de BitTorrent chuter et l'usage du web augmenter. Et ensuite BitTorrent remonte d'un cran quand les gens vont se coucher.”»

Par ailleurs, il existe certaines séries qui résistent encore à Netflix, notamment celles de HBO –créatrice des très populaires Game of Thrones, The Wire, The Sopranos ou encore Sex and the city. Selon Reed Hastings, le président de Netflix, qui avouait déjà convoiter The Wire en 2011, la chaîne payante américaine craint que les téléspectateurs et les internautes se désabonnent si ses programmes devenaient accessibles depuis une autre plateforme légale.

Newsletters

On croyait le français de Louisiane mort, le voilà qui ressuscite

On croyait le français de Louisiane mort, le voilà qui ressuscite

Couramment parlé jusqu'au début du XXe siècle dans cet État américain, le français local a peu à peu disparu, avalé par la langue anglaise. Mais aujourd'hui, il est enseigné à 5.500 enfants et jouit à nouveau d'une certaine popularité.

«Annie Colère»: enfin un film qui montre l'avortement comme un acte qui soulage

«Annie Colère»: enfin un film qui montre l'avortement comme un acte qui soulage

Rencontre avec la réalisatrice Blandine Lenoir et l'actrice Laure Calamy pour parler de leur long métrage sur les IVG illégales réalisées par le Mouvement pour la liberté de l'avortement et de la contraception dans les années 1970.

«Black Mirror» avait mieux compris l'importance du discrédit politique que les pros du secteur

«Black Mirror» avait mieux compris l'importance du discrédit politique que les pros du secteur

L'épisode «Le show de Waldo», consacré à la candidature d'un personnage de cartoon carburant aux injures à une élection partielle, semblait peu réaliste. Mais la nuit du 8 novembre 2016 a prouvé que la réalité avait dépassé la fiction.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio