Culture

RIP Blake Edwards

Temps de lecture : 2 min

Sa dernière apparition publique datait de 2004: venu cette année-là recevoir un Oscar d’honneur des mains de Jim Carrey, Blake Edwards semblait plus facétieux que jamais. Ce génie de la comédie américaine est mort ce jeudi 16 décembre à l’âge de 88 ans, près de vingt ans après avoir tourné son dernier long-métrage, Le Fils de la panthère rose. Son film le plus célèbre aux yeux des cinéphiles restera sans doute The Party, tourné en 1968 avec son comédien fétiche Peter Sellers, en acteur maladroit qui détruit de l’intérieur une fête hollywoodienne.

Edwards avait aussi réalisé la série de films La Panthère rose, avec également Peter Sellers dans le rôle de l’inspecteur Clouseau et un célèbre générique animé inventé par le dessinateur Friz Freleng. Edwards et Sellers tourneront ensemble six Panthères, un septième, A la recherche de la panthère rose, utilisant en 1982, deux ans après la mort de l'acteur, des rushes de Quand la panthère rose s’emmêle.

Edwards avait aussi signé plusieurs autres bijoux de la comédie sophistiquée à l’américaine comme Opérations jupons, avec Tony Curtis, Diamants sur canapé, illuminé par le célèbre Moon River de Henry Mancini et adapté d'un roman de Truman Capote, Victor Victoria, où son épouse Julie Andrews jouait une chanteuse travestie, ou Boire et déboires, avec le jeune Bruce Willis.

En savoir plus:

Newsletters

«Les Envoûtés» au risque des fantômes de l'amour

«Les Envoûtés» au risque des fantômes de l'amour

À la fois élégiaque et violent, le nouveau film de Pascal Bonitzer flirte avec le fantastique pour mieux raconter les vertiges et les angoisses de l'attraction entre deux êtres.

Quelles histoires trans le cinéma peut-il raconter?

Quelles histoires trans le cinéma peut-il raconter?

Avec la sortie en salle, le 11 décembre, de «Lola vers la mer» de Laurent Micheli, la question de la représentation des personnes trans à l'écran se pose à nouveau.

Quand les gays devaient draguer dans les toilettes publiques

Quand les gays devaient draguer dans les toilettes publiques

Les pouvoirs publics ont longtemps tenté d'endiguer l'homosexualité masculine, ouvrant une longue tradition de rencontres en extérieur, dans les vespasiennes en particulier.

Newsletters