Culture

34 minutes de Kanye West

Temps de lecture : 3 min

Pendant la fashion week de New York Kanye West expliquait être en train de fignoler les derniers détails de son clip tourné à Prague pour sa chanson Runaway, un «morceau [d'art] très film noir de 40 minutes basé sur mon nouvel album». C'est finalement 34 minutes et 32 secondes (ou 2.072 secondes) que Kanye a postées sur YouTube samedi.

Un clip réalisé par Kanye, avec en star Kanye (et un oiseau de nuit). Vous n'avez pas 34 minutes et 32 secondes devant vous? Pas de problème, Slate TV l'a vu pour vous! En gros, une comète s'écrase sur la belle voiture de Kanye et du feu émerge une superbe femme-oiseau (accessoirement mannequin pour la marque de lingerie Victoria's Secret), qu'il ramène chez lui.

L'oiseau –vêtu de plumes stratégiquement placées– se réveille face au journal télévisé et Kanye en profite pour lui dire «Première règle dans ce monde bébé: n'attache aucune attention à ce que tu vois dans les médias» (subtil, Kanye). Comme elle n'a pas le droit de regarder la télé, la femme oiseau va dans le jardin folâtrer avec un mouton, bambi et un lapin. A 7 minutes 16, c'est la nuit, Kanye et son oiseau assistent à une parade avec feux d'artifice et tête de Michael Jackson flottante géante. Le lendemain, direction un entrepôt où Kanye, l'oiseau et les amis de Kanye se font un banquet, ses amis se moquent de l'oiseau parce que bon, sa petite copine est un oiseau.

Et là, des petits rats de l'opéra arrivent

Enervé, Kanye se dirige vers le piano et enchaîne sur Runaway (la chanson dont c'est le clip, faudrait pas l'oublier). Des danseuses classiques dansent pendant 9 minutes. C'est beau. Elles partent. L'oiseau-femme a du mal à se faire à la vie sur terre (on essaye de lui faire manger de la dinde, forcément...), et on sent que Kanye West est inquiet parce qu'il met sa main devant sa bouche, pour montrer qu'il réfléchit profondément. S'en suit un dialogue où l'oiseau (qui parle), dit à Kanye qu'elle est un phoenix et qu'il doit la laisser brûler pour qu'elle puisse rentrer chez elle, sans quoi elle risque de se transformer en statue de pierre.

Kanye refuse. Ils font l'amour. Et là, feu d'artifice métaphorique! Quand il se réveille le lendemain, le phoenix n'est plus là puisqu'elle a pu brûler dans l'acte amoureux, il court à sa recherche dans les bois, mais elle s'envole telle une comète dorée vers l'espace.

Voilà. Le clip est finalement assez illustratif du titre du nouvel album de Kanye West, My Beautiful Dark Twisted Fantasy («Ma belle et sombre fantaisie tordue»), tout comme le thème du phoenix: comme couverture de son CD, l'artiste voulait utiliser une peinture de lui, nu, chevauché par une femme-phoenix, nue. Il affirmait mi-octobre que ce dessin avait été «interdit» et censuré –expliquant sur Twitter qu'il ne choisissait pas les pochettes de ses CD en pensant à la chaîne de grands magasins WalMart–, mais WalMart affirme n'avoir jamais vu le disque, et une source du label de Kanye West expliquait, anonymement, que le label lui avait simplement «fortement conseillé» de changer de pochette.

Et sinon à part Kanye

Parce qu'il n'y a pas que Kanye West dans la vie, deux autres vidéos à voir:

Le blog télé de Gawker a répertorié les plus grandes répliques d'insultes du cinéma américain et... la façon dont elles ont été charcutées pour leur passage à la télé, beaucoup plus censurée. Tout est sous-titré en anglais, et on apprend ainsi que la phrase répétée par les suspects d'Usual Suspects, «Hand me the keys, you fucking cocksucker» («Donne-moi les clés, espèce de suceur de merde»), devient «Hand me the keys, you fairy godmother» («Donne-moi les clés, espèce de marraine de conte de fées») sur petit écran. Dans The Big Lebowski, «See what happens when you fuck a stranger in the ass?» («Tu vois ce qui se passe quand tu sodomises un inconnu?») devient «See what happens when you meet a stranger in the Alps?» («Tu vois ce qui se passe quand tu rencontres un inconnu dans les Alpes?»).

La chaîne de grands magasins américains Sears s'est amusé à créer une fausse ligne de vêtements, outils et accessoires entièrement dédiés aux zombies, avec une vidéo qui explique comment, par exemple, les zombies peuvent faire du sport grâce aux machines de Sears, parce qu'il «n'est pas rare de se sentir un peu raide après être devenu un mort-vivant, mais avec le bon équipement, vous pouvez retrouver la forme et bouger à nouveau comme un humain!». Deux autres vidéos présentent «comment acheter ses vêtements d'hiver quand on est un zombie», ou comment bien vivre un trajet en ascenseur avec un zombie. (via The Daily What)

En savoir plus:

Newsletters

Comateens, groupe méconnu et indispensable des années 1980

Comateens, groupe méconnu et indispensable des années 1980

À l'occasion de la réédition chez Tricatel des trois albums de cette étoile filante des années 1980, Bertrand Burgalat et Étienne Daho reviennent sur le génie créatif du groupe.

À Marseille, la culture laissée en friche

À Marseille, la culture laissée en friche

[Épisode 5] La politique culturelle de la cité phocéenne est à bout de souffle. Sophie Camard, cheffe de file La France insoumise pour les municipales de 2020, espère lui donner un nouvel élan.

À quoi servent les suites de vos albums préférés?

À quoi servent les suites de vos albums préférés?

Si leur rôle premier est mercantile, ces rééditions redéfinissent par leurs contraintes les possibilités d'expression des artistes.

Newsletters