Politique

Dati: l'inflation de la fellation

Temps de lecture : 2 min

Nous avons beau produire des lapsus des dizaines de fois par jour, la plupart passent inaperçus. Ceux des hommes et des femmes politiques un peu moins. Celui de Rachida Dati, invitée dimanche de Canal+, remplaçant «inflation» par «fellation», aura fait le tour du web ce dimanche 26 septembre. Il devrait rentrer très vite dans les plus beaux exemples du lapsus linguae cités par Wikipédia et accompagner celui du député gaulliste Robert-André Vivien, remplacer cet anonyme député français qui aurait voulu «durcir un sexe» plutôt que durcir le texte d'une loi lors d'un débat sur la classification des films pornographiques. L'ancienne ministre de la Justice a réagi sur son profil Facebook: «Cela peut arriver de parler trop vite dans ce format d'émission... Cependant, je trouve dommage que ce soit le seul message politique qui ait été repris surtout sur un sujet aussi grave...».

Newsletters

Jusqu'au-boutisme

Jusqu'au-boutisme

Mot compte double

Mot compte double

Puisque LFI refuse le compromis, la politique économique est décidée par la droite

Puisque LFI refuse le compromis, la politique économique est décidée par la droite

Pour faire passer ses textes à l'Assemblée nationale, le gouvernement doit faire quelques concessions. Et comme seuls Les Républicains et le Rassemblement national se montrent conciliants, on voit quelle direction va prendre sa politique économique.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio