Politique

Dati: l'inflation de la fellation

Temps de lecture : 2 min

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Nous avons beau produire des lapsus des dizaines de fois par jour, la plupart passent inaperçus. Ceux des hommes et des femmes politiques un peu moins. Celui de Rachida Dati, invitée dimanche de Canal+, remplaçant «inflation» par «fellation», aura fait le tour du web ce dimanche 26 septembre. Il devrait rentrer très vite dans les plus beaux exemples du lapsus linguae cités par Wikipédia et accompagner celui du député gaulliste Robert-André Vivien, remplacer cet anonyme député français qui aurait voulu «durcir un sexe» plutôt que durcir le texte d'une loi lors d'un débat sur la classification des films pornographiques. L'ancienne ministre de la Justice a réagi sur son profil Facebook: «Cela peut arriver de parler trop vite dans ce format d'émission... Cependant, je trouve dommage que ce soit le seul message politique qui ait été repris surtout sur un sujet aussi grave...».

Newsletters

Balle au centre

Balle au centre

De Merkel à Scholz, quelle politique russe pour l'Allemagne?

De Merkel à Scholz, quelle politique russe pour l'Allemagne?

Pour Berlin, Moscou est à la fois un partenaire majeur en économie, un défi récurrent sur le plan stratégique et un sujet de controverse pour la politique intérieure.

Je suis allée au meeting de Zemmour à Villepinte, une certaine idée de l'enfer

Je suis allée au meeting de Zemmour à Villepinte, une certaine idée de l'enfer

Au programme: violences, xénophobie, atteinte à la liberté de la presse et j'en passe.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio