France

Cinq listes régionalistes aux élections européennes

François Alfonsi, mis à jour le 13.05.2014 à 18 h 17

Régions et Peuples Solidaires entend occuper ce terrain que les forces politiques classiques, droite, gauche et désormais écologistes, aspirées par leurs logiques parisiennes, ignorent totalement.

Le Parlement européen, à Strasbourg, le 3 juillet 2013. REUTERS/Vincent Kessler

Le Parlement européen, à Strasbourg, le 3 juillet 2013. REUTERS/Vincent Kessler

A l'initiative de la fédération Régions et Peuples Solidaires qui regroupe en France des partis autonomistes et régionalistes de Corse, de Bretagne, du Pays Basque, d'Occitanie, d'Alsace, de Savoie et de Catalogne, cinq listes seront présentes aux élections européennes du 25 mai 2014.

Dans le Sud-Est, en tant que député européen sortant, je mène une liste composée de Corses comme moi, mais aussi d'Occitans et de Savoyards, avec l'appui du mouvement culturel berbère. Dans l'Ouest, la liste couvre la Bretagne avec l'Union démocratique bretonne, tandis que dans le Sud-Ouest figurent les Basques du Parti nationaliste basque. RPS est également présente outremer avec le député européen sortant guadeloupéen Jean-Jacob Bicep qui a décidé de rejoindre RPS. Une cinquième liste a été formée par les diasporas de toutes ces composantes en Ile-de-France.

La France étonne et détonne en Europe par son centralisme jacobin. Au tournant des années 1980, un début de régionalisation avait été mis en place avec la création d'Assemblées régionales élues au suffrage universel. Mais si un contenant existe, le contenu des pouvoirs réels des régions françaises est resté très faible, sans aucune comparaison possible avec ce dont bénéficient les länder allemands et les régions autonomes d'Espagne, d'Italie ou du Royaume-Uni.

Pour Régions et Peuples Solidaires, on assiste même à une nouvelle offensive politique hostile aux territoires et aux régions naturelles: découpages cantonaux fait directement depuis le ministère de l’Intérieur, métropoles et intercommunalités imposées par les préfectures contre la volonté de territoires entiers qui voulaient préserver leur vivre ensemble, et maintenant annonce par le Premier ministre et le chef de l'Etat d’un nouveau découpage des régions à la hache, selon des critères uniquement technocratiques, en vue de créer des «régions Insee» sans aucun contenu humain et culturel. 

Une région, une collectivité territoriale, un pays, ce doit être avant tout une construction humaine, dont chaque habitant puisse se sentir fier, et où il se sait représenté démocratiquement par des institutions adaptées à ses besoins.

C'est ce message que Régions et Peuples Solidaires veut faire entendre lors de élections européennes en appelant au réveil des identités qui sont méprisées et qui sont pourtant la vraie richesse des territoires. Au Parlement européen, j'ai défendu l’Europe de la diversité. J'ai été rapporteur pour les «langues menacées de disparition» avec le soutien de 645 députés sur 700, rapport qui a relancé, à l’Assemblée nationale, le processus de ratification par la France de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires.

Les langues et cultures régionales doivent être valorisées, et redevenir des vecteurs naturels d’identification aux territoires que l’on aime.

Parmi les quelques députés qui se sont opposés à mon rapport, on remarque la présence des trois élus sortants du Front national, Jean Marie Le Pen, Marine Le Pen et Bruno Gollnisch. En fait, le Front national est la formation la plus anti-régionaliste sur l'échiquier politique français. Cependant, grâce à un savoir-faire démagogique quasi-professionnel, il surfe aussi sur le mécontentement des territoires faute d'une force politique apte à exprimer une attente régionaliste de plus en plus forte. Régions et Peuples Solidaires entend occuper ce terrain que les forces politiques classiques, droite, gauche et désormais écologistes, aspirées par leurs logiques parisiennes, ignorent totalement.

François Alfonsi
Député européen

François Alfonsi
François Alfonsi (1 article)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte