Culture

Venez assister à une discussion avec Pierre Rosanvallon, mercredi 12 mars

Temps de lecture : 2 min

En partenariat avec Slate.fr, le fondateur du «Parlement des invisibles» est l’invité de la Cité des Livres et de la Fondation Jean-Jaurès. Il reste des places disponibles.

REUTERS/Paul Hackett
REUTERS/Paul Hackett

Pierre Rosanvallon est professeur au Collège de France. Il a publié de nombreux ouvrages sur l’histoire de la démocratie et ses métamorphoses contemporaines, dont, notamment, La société des égaux (Points-Seuil, 2013).

Avec son projet «Raconter la vie», il donne la parole aux «invisibles» et veut contribuer à sortir de cet état inquiétant qui mine la démocratie et décourage les individus. Voir les vies ordinaires racontées, les voix de faible ampleur écoutées, la réalité quotidienne prise en compte, voici l’ambition de «Raconter la vie» et de son «Parlement des invisibles», un espace d’expérimentation sociale et politique, autant qu’intellectuelle et littéraire.

Pierre Rosanvallon sera l’invité de la Cité des Livres et de la Fondation Jean-Jaurès, dont Slate est partenaire. Il reste quelques places pour assister au débat, mercredi 12 mars à Paris, 18h30.

Informations et réservations ici.

Slate.fr

Newsletters

«M», qui fut maudit, mais ne l’est plus

«M», qui fut maudit, mais ne l’est plus

Le film de Yolande Zauberman accompagne avec exigence et émotion le retour d’un homme là où il fut violenté dans son enfance. Et c’est un monde qui s'ouvre sous leurs pas.

«Serai» ou «serais», c’est un peu trop facile de se moquer

«Serai» ou «serais», c’est un peu trop facile de se moquer

Déterminer si l'on prononce de la même façon «je serai» et «je serais» ou si les deux versions riment strictement à l’oral n'implique pas une réponse aussi tranchée qu'on pourrait le penser.

Le jour où je suis devenu un homme

Le jour où je suis devenu un homme

[BLOG You Will Never Hate Alone] J'avais 13 ans. L'âge de la bar-mitsva. Quand on m'a amené de force à la synagogue lire un texte que je ne comprenais même pas.

Newsletters