Partager cet article

Liberté-égalité-diversité, le triptyque gagnant pour l'Europe

Le drapeau de l'Union européenne, à Berlin, le 12 octobre 2012. REUTERS/Tobias Schwarz.

Le drapeau de l'Union européenne, à Berlin, le 12 octobre 2012. REUTERS/Tobias Schwarz.

Droit de vote des étrangers, politique d'immigration commune, garanties sur la non-discrimination... En temps de crise, la citoyenneté européenne doit se fonder sur des mesures fortes.

L'Europe ne cesse de faire les gros titres en ces temps de crise. Mais on la restreint trop souvent à ses problèmes, ses lacunes, ses défauts ainsi que ses institutions.

Or, ce ne sont ni les institutions, ni la monnaie commune, ni même le sol européen qui font l'Europe, mais le peuple européen. Et ce projet européen —unique en son genre— ne peut réussir et prendre forme, au-delà des doutes qui surgissent en ces temps de crise, que si les citoyens européens en portent les fondements.

Mais qu'est-ce que le peuple européen, la citoyenneté européenne? Il nous revient de trouver les réponses à ces questions.

Notre monde est un kaléidoscope multinational et multiculturel traversé par l'immigration et la migration à l'intérieur des frontières européennes. Certes, nous avons besoin de frontières extérieures et de règles destinées à gérer l'immigration —mais celles-ci ne peuvent ni ne doivent s’ancrer dans les esprits sous forme de nationalisme borné ou de xénophobie.

Frontières perméables et non pas agressives

Dans notre monde actuel, nous avons besoin de frontières perméables et non pas agressives. Les frontières doivent rapprocher les citoyens et non les séparer.

Car le véritable défi à relever n’est pas l’immigration mais l’intégration qui s’ensuit: et celle-ci passe par une gestion maitrisée de l’immigration et soutenue par des mesures concrètes. Ainsi seulement la diversité deviendra un gage de réussite pour l’Europe.

A cet effet, le groupe socialiste et démocrate au parlement européen organisait un débat à Lyon ce vendredi 12 avril dans le cadre de son initiative «Relancer l'Europe». Il s’agit de sortir du contexte institutionnel et s’adresser directement aux citoyens sur ce thème.

Trois principes

Nous défendons trois principes fondamentaux dans la politique d'intégration:

Premièrement, l'élargissement de l'accès à la citoyenneté pour les résidents de longue durée, ainsi que le droit de vote pour les étrangers. Nous devons faciliter l'accès à la citoyenneté à tous les enfants nés ou élevés en Europe, dans le respect des différences nationales, mais en le fondant sur un principe commun européen.

Deuxièmement: il convient de favoriser l'intégration et l'inclusion. L'union européenne doit développer une politique d'immigration commune, pour encourager la mobilité légale et l'accès à l'emploi, l'éducation et la recherche, en fonction des besoins des marchés du travail. Nous devons veiller à ce que chaque individu jouisse de ses droits fondamentaux, tels qu’ils sont inscrits dans la Charte européenne des droits fondamentaux.

Le troisième élément est la garantie de non-discrimination. L'interdiction de toute discrimination raciale ou ethnique est une valeur fondamentale de l'Union européenne.

Nous devons veiller à ce que cette interdiction soit appliquée dans tous les pays européens, et, si ce n'est pas le cas, des sanctions doivent être prises. Nous devons également encourager la diversité à tous les niveaux de la fonction publique, du privé, et de la politique. Recruter de «nouveaux Européens» est essentiel.

Valeur morale et avantages pragmatiques

La social-démocratie a toujours été un mouvement d'inclusion qui a fermement rejeté la conception conservatrice et néolibérale de l'exclusion, qu’elle soit ethnique ou culturelle. La conviction de poursuivre l'inclusion d'immigrés est une valeur morale, certes, mais elle est aussi porteuse d'avantages pragmatiques.

Une intégration réussie permet à nos pays et économies de bénéficier des talents et des ressources des anciens et nouveaux européens. Ensemble, nous pouvons relancer l'Europe, pour bâtir une Europe tournée vers l’intégration et la diversité, dans un esprit de justice.

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte