Pourquoi mes enfants ne peuvent pas prendre l'avion pour passer Noël avec leur grand père à Nantes?

Des manifestants anti-aéroport face aux forces de l'ordre, le 17 octobre 2012. REUTERS/Stephane Mahe

Des manifestants anti-aéroport face aux forces de l'ordre, le 17 octobre 2012. REUTERS/Stephane Mahe

Pour Denis MacShane, ancien ministre des affaires européennes du Royaume-Uni, la France a décidé de tourner le dos à la modernité. L'opposition à la construction d'un nouvel aéroport à Nantes en est une démonstration éclatante.

Dans quelques jours, mes quatre enfants, leur mère et moi, allons nous rendre à La Baule pour passer les fêtes de Noël avec leur grand père. Il vit seul à présent dans une maison qui a joué pendant un quart de siècle un rôle très important dans la vie de ses petits enfants. 

Le seul problème est comment s'y rendre? Le réseau autoroutier français est excellent mais le trajet prend toute une longue journée. L'Eurostar et le TGV sont déjà pleins et les prix très élevés en période de Noël. Reste l'avion. Le prix du billet Air France pour un Londres-Nantes tourne autour de €600 en passant par Paris. Je ne veux que du bien à Air France mais payer €3500 pour faire un bref séjour en France pour Noël pour voir Papy, c'est quand même un peu cher.

L'avion assure aujourd'hui la connexion entre les peuples

La compagnie aérienne britannique à bas coût Easyjet fait la liaison pour Nantes en passant par Genève. Le coût du vol Londres-Genève-Nantes-Genève-Londres serait d'environ €150 mais pourquoi faire un détour par les Alpes pour aller au bord de l'Atlantique? C'est la raison pour laquelle je suis étonné de l'opposition à la construction du nouvel aéroport qui ouvrirait davantage cette région de la Loire Atlantique. Je comprends les passions que ce projet suscite. Victor Hugo a écrit «Gloire à la terre» mais fort heureusement, au 19ème siècle les mouvements des paysans et des écologistes n'étaient pas suffisamment puissants pour arrêter l'arrivée des chemins de fer avec leurs locomotives à vapeur très polluantes et les voies ferrées qui détruisaient sur leur passage les champs verdoyants sans parler de la horde de voyageurs qui débarquaient troublant ainsi le calme rural et paisible des propriétaires terriens locaux.

Aujourd'hui, ce sont les transports aériens qui assurent la connexion entre les peuples. Le Forum social mondial de Porto Allege en Brésil et toutes les grandes assemblées altermondialistes des forces progressistes du monde ne peuvent exister sans les transports aériens. Chaque année 14 millions de citoyens britanniques quittent notre île pluvieuse et froide pour trouver un peu de chaleur en France, en Espagne ou en Grèce. Les petites villes de France – Rodez, Bergerac et d'autres -, reçoivent des milliers de visiteurs d'Europe du nord qui arrivent par avion pour dépenser leurs sous. Mais pas Nantes. Et par conséquent, l'une des plus belles régions d'Europe dotée d'une ville magnifique - Nantes - et d'une des plus belles zones côtières de France reste essentiellement le plaisir secret des citoyens français.

Aller à Nantes, me prend plus de temps qu'aller à New York

Quand je vivais à Genève il y a 20 ans, son aéroport à Cointrin avait été à deux doigts de fermer. Swissair avait transféré tous ses vols long-courrier à Zurich et bien que Cointrin répondait aux besoins des banquiers et des institutions onusiennes, l'avenir de l'aéroport était très incertain. Les suisses ont refusé de baisser les bras et étant convaincus que l'argent n'a pas d'odeur, ils ont fait de l'aéroport de Cointrin une plateforme aérienne incontournable pour les vols Easyjet sur le continent. À présent Easyjet offre 60 destinations à partir de Genève-Cointrin et a créé des milliers d'emplois pour la population suisse et de la France voisine. Je peux prendre l'avion de Londres å Genève pour une réunion politique en faisant l'aller-retour dans la journée ou aller voir mes amis aussi facilement et en payant le même prix que si je prenais le train pour faire Londres-Manchester. Mais aller à Nantes prend plus de temps qu'aller à New York. Pourquoi est-il si difficile pour les décideurs nantais d'être un peu plus suisses? Pourquoi ne pas saisir cette chance en or qui permettrait de faire croître cette région de la Loire Atlantique et offrirait des emplois à ses enfants? Bien sûr, Marine Le Pen s'oppose à ce nouvel aéroport. Les forces de la réaction sont contre tout progrès. 

S'opposer à ce nouvel aéroport dans l'ouest de la France peut sembler attractif aux yeux de ceux qui rejettent les voyages à bas coût et qui veulent protéger quelques hectares de champs. Un grand nombre d'opposants sont sincères mais nombreux sont ceux qui en profitent tout simplement pour attaquer le nouveau Premier Ministre

En tant qu'étranger qui s'est marié à la Collégiale de Guérande et dont les enfants ont grandi sur la plage de La Baule, il ne m'appartient pas de dire à quiconque ce qu'il faut faire. Nous nous lèverons à l'aube et nous parcourrons des centaines de kilomètres dans une voiture qui émet une grosse quantité de CO2 pour passer Noël avec Papi. Il aurait été plus facile, plus rapide et moins coûteux de prendre l'avion mais la France s'oppose a la modernité et nous devons voyager comme si nous vivions dans les années 50.

Dennis MacShane

 

A LIRE AUSSI