Mariage pour tous: lettre ouverte à Christine Boutin

Par Emmanuelle Schick Garcia, auteure et réalisatrice.

Chère Christine Boutin,

Nous ne nous connaissons pas et nous ne nous sommes jamais rencontrées, mais pour une raison que j'ignore, je me retrouve au cœur de votre croisade politique.

J'écris cette lettre ouverte, parce que je trouve vos déclarations publiques sur le droit des homosexuels à se marier et à adopter non seulement insultantes sur un plan personnel mais également profondément hypocrites.

Je trouve votre position égoïste, puisque votre propre mariage, qui est illégal dans plus de vingt Etats aux Etats‐Unis, bénéficie de la protection, de la reconnaissance et de l'acceptation de l'Etat français, ceux‐la même que vous ne souhaitez pas partager avec les homosexuels.

Dans vos interviews vous assimilez l'égalité du mariage avec la destruction des valeurs de la Société et de la civilisation. Pourquoi une telle déclaration de guerre? Pourquoi employer des mots si violents pour définir un groupe d'êtres humains qui ne font que réclamer l'égalité des droits pour ceux qu'ils aiment et leurs familles?

Vous affirmez également qu'autoriser les homosexuels à se marier serait, de façon mystérieuse, dommageable à la valeur de l'institution du mariage, mais vous ne vous êtes jamais demandé si le droit au mariage d'un violeur, d'un assassin ou d'un homme qui bat sa femme pourrait avoir le même effet.

Aujourd'hui, vous appelez à un référendum national afin que tous les citoyens français puissent décider des droits civiques d'une minorité. Une minorité qui a historiquement été persécutée, rabaissée et exécutée, et qui se bat encore aujourd'hui contre une homophobie et une discrimination très répandue, aussi bien en France que dans le reste du monde. Vous mettez de ce fait le destin de cette minorité, non pas entre les mains de législateurs élus pour défendre et assurer l'égalité de tous, mais entre les mains d'une majorité qui n’est pas concernée par les inégalités dont il est question.

Comment réagiraient les Français, Mme Boutin, si vous appeliez à un référendum national sur le droit des hétérosexuels à continuer à se marier, sachant qu'un mariage sur deux finit par un divorce?

Vous défendez votre point de vue en affirmant qu'un mariage est l'union d'un homme et d'une femme dans le seul but de procréer. Si c'est là la définition du mariage, alors une femme mariée ne devrait-elle pas être enceinte durant toute la durée de son mariage ou jusqu'à la ménopause?

L'autre problème avec votre définition, c'est qu'elle exclut les hétérosexuels stériles et ceux qui souhaitent se marier après l'âge limite de procréation.

Vous soutenez ensuite que le mariage procure à l'enfant un père et une mère, ce qui ferait partie, selon vous, des droits d'un enfant.

Cela signifie‐t-il que vous allez partir en chasse contre tous les parents absents et les forcer à élever l'enfant qu'ils ont abandonné? Allez‐vous interdire à des couples de se remarier après un divorce pour empêcher que l'enfant soit élevé par quatre parents au lieu de deux? Allez-vous vous immiscer dans chaque couple français afin d'être certaine qu'ils vivent selon vos règles?

Votre inquiétude concernant la question de l'adoption est encore plus nuisible. Vous posez à chaque occasion la question «les homosexuels sont‐ils capables d'élever un enfant?».

Ne devrait‐on pas se poser la même question pour tout adulte qui souhaiterait devenir parent, y compris les hétérosexuels?

De nombreux enfants ont besoin de votre aide –dans la lutte contre la maltraitance, l'abandon, l'exploitation et la pauvreté– mais ces enfants-là ne se trouvent pas dans les foyers de parents aimants, bienveillants et heureux, qu'ils soient hétérosexuels ou homosexuels.

J'ai honte de constater que dans le pays des droits de l'homme on donne une telle importance à une voix telle que la vôtre auprès du grand public.

Je n'ai jamais fait obstacle à votre bonheur, à votre droit au mariage ou à votre droit de fonder une famille dans l'amour, la dignité et la compassion. Je vous demande donc, à vous, Christine Boutin, et à ceux qui partagent vos opinions de façon si véhémente, de bien vouloir arrêter de faire obstacle au mien.

Cordialement,

Emmanuelle Schick Garcia

Devenez fan sur , suivez-nous sur
L'AUTEUR
Emmanuelle Schick Garcia Auteure et réalisatrice. Son dernier film «The Idiot Cycle» a gagné le Green Report Award et a été diffusé sur les chaînes Al Jazeera, Russia Today et AB. Ses articles
TOPICS
PARTAGER
LISIBILITÉ > taille de la police
SLATE CONSEILLE
À la une de Slate »
DÉBATS & IDÉES
Publié le 06/11/2012
Mis à jour le 17/11/2012 à 15h08