France

Tueries de Toulouse et Montauban: l'identification du suspect, un test de sagesse pour les politiques et les médias

Authueil, mis à jour le 21.03.2012 à 12 h 05

Si elle est mal gérée, cette affaire peut devenir une étincelle au-dessus d'un baril de poudre. Dans les prochaines 48 heures, les classes politique et médiatique devront se montrer à la hauteur.

Un membre du Raid lors de l'encerclement du suspect des tueries de Montauban et Toulouse. REUTERS/Jean-Philippe Arles.

Un membre du Raid lors de l'encerclement du suspect des tueries de Montauban et Toulouse. REUTERS/Jean-Philippe Arles.

Apparemment, on a trouvé le «coupable» des assassinats de Toulouse et de Montauban. Mohamed, barbu, connu des services de police pour des faits de délinquance «ordinaire», deux séjours au Pakistan, «djihadiste». Une caricature...

J'en connais qui vont se déchaîner. En fait, ils n'en auront pas besoin, il leur suffira juste d'exposer cet exemple, d'ajouter «sans commentaires» et de laisser le lynchage se faire. La mousse va gonfler autour de ces «djihadistes», on ne va plus parler que de ça, avec des amalgames sans fin. Heureusement que le Parlement ne siège pas en ce moment!! Je n'ose imaginer la tête de la proposition de loi que les semi-fachos de la Droite populaire se seraient empressés de déposer (peut-être d'ailleurs qu'ils vont le faire).

C'est là qu'on va voir vraiment le degré d'intelligence et de responsabilité de nos élites politico-médiatiques. Vont ils lâcher les chiens et organiser le lynchage? Vont-ils simplement ouvrir le robinet à conneries du café de commerce et laisser tous les clichés se déverser sans la moindre inhibition? Vont ils faire la part des choses et souligner combien ce tueur est isolé et absolument pas représentatif de la communauté musulmane en France?

Je crains malheureusement le pire, avec quelques boute-feux (Marine Le Pen a déjà commencé), et surtout, une masse de moutons qui se contenteront de surfer sur la «vox populi» dont je n'espère pas grand chose en terme de sagesse, tant l'émotion est forte sur cette affaire. Je crains vraiment le torrent de bêtise humaine...

Si la digue lâche sur ce coup là, les dégâts pourraient être énormes. Au pire, on peut avoir une levée de certaines inhibitions qui empêchent encore, du moins dans l'expression publique, de se lâcher complètement contre certaines communautés d'origine étrangère.

Bien entendu, à la violence des réactions des uns, répondra la violence de la contre-réaction de ceux qui s'estiment injustement amalgamés à ce qu'ils ne sont pas. C'est déjà suffisamment tendu en temps ordinaire, il se pourrait, si cette affaire est «mal gérée», qu'elle devienne l'étincelle au dessus d'un baril de poudre.

Les élites politico-médiatiques, ceux qui ont la charge de s'exprimer au nom du groupe, ceux qui ont la charge de relayer cette parole ont une responsabilité lourde. C'est maintenant, dans les 48 heures, qu'ils doivent se montrer à la hauteur.

Authueil

Cet article a été originellement publié sur le blog personnel de l'auteur

Authueil
Authueil (11 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte