France

Guéant l'exorciste

Les Indivisibles, mis à jour le 21.09.2011 à 7 h 00

Racistes, les propos du ministre de l'Intérieur? Bien sûr que non. Les Indivisibles ont une toute autre explication...

Claude Guéant à l'Assemblée nationale, le 7 septembre 2011. REUTERS/Benoit Tessier

Claude Guéant à l'Assemblée nationale, le 7 septembre 2011. REUTERS/Benoit Tessier

Certains jugent trop durement notre ami M. Guéant après les quelques vérités qu’il a pourtant eu le courage et la clairvoyance de prononcer dernièrement.

«C’est vrai, la délinquance roumaine intervient pour 2% dans la délinquance générale en France et même pour la région parisienne, c’est 3% (…) D’ailleurs il suffit de se promener dans la rue pour voir qu’il y a une forte présence, pour autant qu’on puisse reconnaître la nationalité des gens sur leur visage

Explication de texte pour ceux qui trouveraient quelque chose à dire contre cette appellation de «délinquance roumaine»: Certes, certaines personnes nées en Roumanie sont aujourd’hui de nationalité française, il n’empêche qu’un Roumain reste un Roumain et ça se voit sur son visage. D’autant que certaines cultures sont délinquantes par essence (CQFD).

On a vu se multiplier les accusations de racisme à la suite de ces propos, sans bien méditer le fond de la pensée de l’intellectuel français.

Pourtant, interrogé sur le lien entre immigration et insécurité, Guéant nous explique que «c’est un lien qu’(il) se refuse à faire de façon générale». Et si nous étions un tant soit peu honnête, c’est bien cette phrase-là que nous retiendrions de l’intervention de M. Guéant sur RTL ce dimanche 11 septembre 2011.

Mais non, la majorité des médias et autres commentateurs, aveuglés par une volonté bien pensante d’égalitarisme, n’ont retenus que la ministérielle réponse concernant la délinquance à Marseille:

«Il y a une immigration comorienne importante qui est la cause de beaucoup de violence… mais que je ne peux pas quantifier.»

Mais ces propos, il convient de les contempler munis du spectre de la bienveillance bien connue de M. Guéant et de son combat pour la survivance de notre République. 

Car, M. Guéant et ses acolytes, eux, ne se sont pas laissés berner par le rapport de la Commission nationale consultative des droits de l’homme [1] (et heureusement uniquement consultative!), qui dénonçait la fragilité des populations roms et gens du voyages [2].

Il ne fait pas non plus la même erreur que les nazis qui les considéraient comme une race inférieure et les ont massivement déportés puis exterminés.

Non, M. Guéant a tout compris, mais c’est sa modestie légendaire qui l’empêche de nous révéler ce que sa puissance intellectuelle a su percer à jour. Les Roumains, comme les Comoriens, sont des peuples adeptes de la sorcellerie! Telle est l’incroyable vérité. Ce n’est donc pas une recherche de boucs émissaires dont il s’agit, contrairement à la brèche dans laquelle se sont engouffrés les habituels contradicteurs se prétendant humanistes, pour qualifier les propos récurrents des membres du gouvernement. C’est en réalité une chasse aux sorcières!

C'est le mauvais oeil!

Et oui, nous ne l’avions pas saisi, bercés par nos naïves pensées égalitaristes et humanistes. Sots que nous sommes! Mais la réponse était devant nous depuis longtemps. Les bohémiens, tziganes et autres roumains, mais aussi certains descendants d’Afrique ont jeté un sort à notre pays! Et oui, n’êtes-vous pas surpris par la «malchance» qui nous accable depuis si longtemps: chômage, précarité, violence? Non! Cela n’a rien de compatible avec la grandeur et le génie français. Ni d’ailleurs avec des choix politiques, économiques ou sociaux! Nous vous le disons haut et fort, c’est le mauvais œil, on nous a ensorcelés!

Nous aurions pu comprendre le sortilège si nous n’étions pas si rationalistes, comme la nationalité d’une personne saute aux yeux du ministre franc-nationaliste!

Nous aurions dû comprendre en voyant ces chiromanciennes, voyantes et autre cartomanciennes à chaque coin de rues de notre capitale. Et aujourd’hui, nous devrions saluer la clairvoyance de M. Guéant qui nous permet d’ouvrir enfin les yeux sur la situation. La France est envahie par des hordes de sorciers de diverses «races».

Même l’ONU a tenté de nous éclairer. Et oui, aveugles nous avons été de ne pas comprendre le message qui se cachait derrière la condamnation onusienne de la décision française de conserver sous son autorité l’île de Mayotte en 1976. C’était un signe. Que nous avons négligé. Trop fiers et ardents défenseurs de la démocratie, nous avons utilisé notre veto pour garder en notre sein l’île revendiquée par l’Union des Comores. Nous n’avons pas su nous préserver de ces sorciers cachés parmi une population pour partie outrancièrement musulmane.

La même année, le Front national avait également tenté de nous ouvrir les yeux. Nous n’avions pas saisi la pertinence et l’exactitude de la démarche de Robert Lagier, Mario d’Ambrosio et Pierre Giglio, partisans frontistes qui ont assassiné à Marseille le jeune Français d’origine comorienne Ibrahim Ali (et oui en 1995, ils avaient déjà envahi la ville phocéenne). Nous aurions dû les placer à la tête d’une croisade contre les Comoriens de Marseille et autres envahisseurs. Et pauvre naïfs que nous sommes, nous avons préféré les jeter lâchement en prison. Mais n’est-ce pas le sort de tous ceux qui sont en avance sur leurs contemporains? Voyez M. Hortefeux, récemment condamné pour ses propos vérité sur l’invasion arabe.

Néanmoins, l’espoir doit rester en chacun de nous. Car la relaxe en appel dont a, heureusement, bénéficié M. Hortefeux pour ces même propos, nous montre la voie. C’est un signe que nous sommes de plus en plus nombreux à prendre conscience de la réalité et de la dangerosité des multiples invasions et attaques dont notre pays est victime.

Et aujourd’hui, ce sortilège atteint son paroxysme en nous poussant à condamner les propos de celui qui pourtant est notre sauveur, M. Guéant! Car c’est bien le seul à avoir compris, protégé par ses talismans anti-sortilèges, et le seul à vouloir encore nous sauver de cette invasion vaudou!

C’est donc avec regret que nous constatons l’impuissance de Claude, alors, il nous revient, de dire la vérité, comme M. Guéant tente de le faire, même si de ses propres termes il est «incapable de dire de façon scientifique quelle est la part des différentes nationalités et même la part des nationalités étrangères dans la délinquance française». Mais qu’à cela ne tienne, avec la foi chevillée au cœur, nos rêves les plus fous peuvent devenir réalités, car un jour nous saurons et nous constaterons que ce que Claude croyait, c’était tout vrai!

La vérité, c’est que malgré tous ces efforts, M. Guéant peine à interpeller et sensibiliser la populace à ce sujet pourtant primordial et éclairant sur les maux de notre pays. Trop occupés que nous sommes à nous tourmenter face à la crise, au chômage et à la  persistance des inégalités… Mais en attendant, comptons sur la belle et persistante rhétorique gouvernementale. Puisque ce n’est qu’un hors-d’œuvre avant 2012…

Rachel Gnagniko pour Les Indivisibles
Les Indivisibles sont un groupe de militants dont le but est de déconstruire, notamment grâce à l’humour et l’ironie, les préjugés ethno-raciaux et en premier lieu, celui qui nie ou dévalorise l’identité française des Français non-blancs. Les Indivisibles organisent les «Y’A Bon Awards», cérémonie parodique de remise de prix des propos les plus racistes.
Retrouvez Les Indivisibles sur Facebook et sur leur site Internet


  • [1] Commission nationale consultative des droits de l'homme - Etude et propositions sur la situation des Roms et des gens du voyage en France (07/02/2008). Au cours de la Seconde Guerre mondiale, en Allemagne et dans les pays annexés, les «Zigeuner», considérés comme une race inférieure par les nazis, sont massivement déportés puis exterminés. On estime qu’au moins 500.000 Roms furent victimes de ce génocide. Retour à la tribune
  • [2] Communiqué du 7 août 2010 sur la déchéance de nationalité, les Roms et gens du voyage. Retour à la tribune
Les Indivisibles
Les Indivisibles (3 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte