Un attentat déjoué par les services secrets

Temps de lecture : 2 min

Le journal Le point publie un entretien avec le chef du contre-espionnage français, Bernard Squarcini, qui résume la lutte anti-terroriste en détecter, surveiller, anticiper. Ce principe aurait permis de déjouer un attentat à la fin de l'année 2008 contre le siège du contre-espionnage français à Levallois-Perret. Le terroriste présumé, un jeune Français converti à l'islam qui préparait l'attentat, était en réalité surveillé depuis des mois. Depuis son arrestation, il dort en prison.

CD

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Crédit photo; King's Cross, Imam CC (Creative Commons) / FLICKR

En savoir plus:

Slate.fr

Newsletters

Newsletters