Pyongyang met son armée en état d’alerte

Temps de lecture : 2 min

 

 

Les 1,2 million d'hommes de l’armée nord-coréenne ont été placés en état d'alerte. Les dirigeants de la dictature communiste estiment que les exercices militaires conjoints entre les Etats-Unis et son allié sud-coréen qui ont débuté aujourd’hui sont  «sans précédents par les effectifs des forces d'agression impliquées et leur durée». Selon l’AFP, Pyongyang considère cet exercice «comme le prélude d'une invasion de son territoire».

Dimanche 8 mars, le leader Kim jong-iI a été unanimement élu député. Il était déjà président du Comité de défense nationale, secrétaire général du Parti ouvrier et commandant suprême de l'Armée populaire.


Vous souhaitez proposer un autre lien que vous jugez plus pertinent ou complémentaire? Envoyez-le à infos @ slate.fr

(Photo Reuters Kim Jong-il)

En savoir plus:

Slate.fr

Newsletters

Newsletters