Premières interpellations musclées en Guadeloupe

Slate.fr, mis à jour le 16.02.2009 à 19 h 22

 

 

La tension monte en Guadeloupe. «Alors que presque aucune arrestation n'avait marqué les vingt-six premiers jours de grève en Guadeloupe, la situation s'est tendue, lundi 16 février», indique l'AFP via Le Monde.

Selon les dernières informations, douze personnes ont été interpellées et une quarantaine d'autres étaient en passe de l'être, autour de barrages routiers érigés par les manifestants. Une intervention des CRS qualifiée de «violentes» par les manifestants.

Une action qui ne va pas apaiser la situtaion alors que le quotidien France-Antilles titrait déjà ce lundi 16 février matin, «Tension Maximale».

«Jeudi, sur Canal 10, chaîne créole très écoutée sur place, le leader du LKP avait lancé une sévère mise en garde: «Si quelqu'un blesse un membre du LKP ou un manifestant guadeloupéen, il y aura des morts», relate Le Monde.

Lire aussi l'interview de Raymond Soubie, conseiller du président de la République, dans Le Monde et le Manifeste des intellectuels antillais.

Vous souhaitez proposer un autre lien que vous jugez plus pertinent ou complémentaire? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo Reuters

Une du quotidien France Antilles de ce lundi 16 février

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte