Politique, Internet et tours de contrôle

Giuseppe de Martino, mis à jour le 15.02.2009 à 11 h 13

La semaine de Giuseppe de Martino. Pour avoir osé écrire que le projet de loi "création et internet" qui combat les téléchargements illégaux est nécessaire mais arrive trop tard, je me suis fait plein de potes.

Dimanche 8

Un vrai moment d'émotion, plus fort que n'importe quelle fiction: le dialogue tour de contrôle-pilote de l'avion qui se casse la gueule dans l'Hudson à cause de quelques piafs.

Lundi 9
Johan Hufnagel de Slate déteste quand je lui propose des vidéos mais bon sait-il que la bande-annonce retravaillée est une discipline noble, que le court métrage sans moyen et à la française, c'est de la bombe, ou que le générique a atteint dans les années 80 des niveaux jamais dépassés?

Mardi 10 :
Journée européenne de l'Internet sans Crainte, grand raout institutionnel au Luxembourg. Un spot a été réalisé avec les deniers de la Commission pour diffusion tv et internet. De grandes questions existentielles titillent les participants : pourquoi la jeune fille du clip attrape des boutons, pourquoi son nez se transforme en groin alors qu'on la traite de grosse vache. Votre avis, au fait? Mais on a droit aussi à un discours détonnant de la Commissaire européenne Viviane Reding qui est la première politique que je côtoye à crier haut et fort: «l'Internet, c'est génial, on ne le dira jamais assez, c'est une chance exceptionnelle pour nos générations». Raison de plus de rappeler à tous via ce clip que le harcèlement numérique (le cyberbullying quoi !) n'est pas une fatalité : on vous emmerde en ligne? Protestez!

Mercredi 11
Premiers pas rigolos comme chroniqueur sur Slate: pour avoir osé écrire benoîtement que le projet de loi «création et internet» qui veut lutter contre le téléchargement illicite sur internet était un texte  nécessaire mais arrivait bien tard et allait ouvrir la voie à l'utilisation en masse de technologies de contrefaçon non visée par le texte, je me suis fait plein de potes : des articles de la presse dite «libre» me traitent limite comme un valet de l'Elysée tandis que certains bastions de la culture vilipendent un «comportement détestable». Manque de bol, du fait du succès du site, ma rubrique est tronquée puis disparaît : le buzz va alors vite, «Slate est au service du pouvoir», j'ai été «censuré»  car je disais «la vérité» etc. Ouf, le bug est ensuite (enfin) réparé, je remercie à ce propos le rapporteur du projet de loi précité qui nous a prêté une clé à mollettes. Bon, j'arrête avec lui, il est plutôt sympa et ouvert. Vu son âge, on va encore le croiser 40 ans sur nos sujets!

Message personnel : j'aime bien d'ailleurs voir Enguerrand R essayer difficilement d'en placer une ; mais le message est clair.

Jeudi 12
Un vrai moment d'émotion, plus fort que n'importe quelle fiction (bis) : le dialogue tour de contrôle-pilote de l'avion qui se casse la gueule dans l'Hudson à cause de deux piafs (en fait non, c'est le dialogue entre deux tours de contrôle et il y a une tour de contrôle qui n'aime pas les sous-entendus et qui se barre).

Vendredi 13
Tous les jours, côté industrie Internet, on pense à lui : Bruno Retailleau, l'homme qui vous fait piétiner les idées reçues : oui, on peut être sénateur et connaître sur le bout des doigts les médias et les nouvelles technos ; oui on peut être le bras droit de Villiers au MPF et être un modèle d'empathie. Un agité du Bocage qui aurait du être le secrétaire d'état aux nouvelles technologies. L'ouverture à droite prônée par Fillon et avortée (par Villiers!). Mais un jour vous serez ministre Monsieur Retailleau ! Et non, ce n'est pas le baiser du parrain.

Samedi 14

Le jour de la Saint-Valentin, n'oublions pas les basiques (non Johan, ce n'est pas de l'humour).

Giuseppe de Martino
Giuseppe de Martino (51 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte