Les dirigeants de la Société Générale renoncent à leur stock-options

Temps de lecture : 2 min

 

 

Lundi 23 mars, chacun des quelque 151 000 salariés de la Société générale va recevoir un drôle de courrier dans sa boîte aux lettres.  Sobrement libellée « Cher collègue », cette missive d’une page a fait dès hier soir l’effet d’une petite bombe : quatre des principaux cadres dirigeants de la banque vont renoncer à leurs stock-options.

Il s'agit du président Daniel Bouton déjà sur la sellette après l’affaire Kerviel , du directeur général Frédéric Oudéa et de deux directeurs généraux délégués : Didier Alix et Séverin Cabannes. Ils ont cédé après quatre jours de polémique.

 

En savoir plus:

Slate.fr

Newsletters

Newsletters