Le vin est-il bon ou mauvais pour la santé?

, mis à jour le 22.02.2009 à 10 h 07

La colère gronde dans les milieux viticoles français. La même semaine, le vin a fait l'objet de deux attaques sévères. La première à l'Assemblée nationale avec l'examen de la loi de Roselyne Bachelot baptisée « hôpital, patients, santé et territoires » (HPST). Un article du texte prévoit d'interdire d'offrir gratuitement des boissons alcooliques dans un but promotionnel. Les dégustations au château, dans les caves et dans les foires aux vins sont menacées.

Deuxième problème sérieux pour les viticulteurs, la publication d'un rapport de l'institut national du cancer (Inca) selon lequel le premier verre d'alcool augmente le risque de cancer. Cette étude jette un doute sur une précédente qui affirmait qu'un verre de vin rouge par jour permettait de réduire le risque de maladie cardio-vasculaire.

« Il faut que cesse l'acharnement contre le vin ! » déclare la FNSEA et les Jeunes agriculteurs. Les producteurs de vins soulignent que la consommation de vin a été divisée par deux en France en cinquante ans alors que le nombre de cancers a plus que doublé. Les adversaires de l'alcool rejettent ses arguments en expliquant que dans le même temps l'espérance de vie a fortement augmenté.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte