Le Pen radote

Temps de lecture : 2 min

Jean-Marie Le Pen a beau vieillir et son parti voir son poids électoral baisser, il utilise les mêmes recettes. Le chef de l'extrême droite française a de nouveau qualifié les chambres à gaz de «détail» de l'histoire: «je me suis borné à dire que les chambres à gaz étaient un détail de l'Histoire de la guerre mondiale, ce qui est une évidence ». Et ce, devant le Parlement européen, sous les huées de la majorité de l'hémicycle qui craint de voir Jean-Marie Le Pen grimper sur le perchoir du Parlement; en effet s'il était réelu en juin prochain, Le Pen pourrait, en tant que doyen, présider la première session du 14 juillet.

Pour y parvenir, le patron du FN compte sur ses nouvelles affiches barrées d'un slogan également provocateur: «Jaurès aurait voté Front National».

CD

Vous souhaitez proposer un autre lien que vous jugez plus pertinent ou complémentaire? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Crédit photo; Jean-Marie Le Pen CC (Creative Commons) FLICKR

En savoir plus:

Slate.fr

Newsletters

Newsletters