Le Pakistan admet sa responsabilité dans les attaques de Bombay

Temps de lecture : 2 min

Après de longues hésitations, le gouvernement pakistanais a admis ce jeudi 12 février «qu’une partie de l’attaque de Bombay», avait été planifiée sur son sol.

Six personnes ont déjà été arrêtées, dont Hamad Ameen Sadiq, le «cerveau» qui aurait facilité les transferts de fonds nécéssaires à l'attaque. Neuf personnes au total seraient suspectés, selon le Hindustan Times.

183 personnes sont mortes dans ces attentats.

Vous souhaitez proposer un autre lien que vous jugez plus pertinent ou complémentaire? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo Reuters/ Desmond Boylan du Taj Mahal en feu.

En savoir plus:

Slate.fr

Newsletters

Newsletters