La gastronomie britannique en crise

Temps de lecture : 2 min

En janvier, près d’une centaine de restaurants ont fermé au Royaume-Uni. Dans un long reportage, The Independent déplore ces disparitions, symbole de la crise et du "changement de vie des anglais." La faillite de la banque Northern Rock a été le détonateur de cette crise du crédit qui touche les petits commerçants. Sur les devantures des restaurants fermés, il n’est pas rare de lire "Blame the banks" (la faute aux banques). La crise touche tous les types de restaurants, notamment les plus chics et réputés, "the Michelin brigade", comme Raymond Blanc qui a dû fermer la Brasserie Blanc à Manchester.

Photo Flickr Nevalenx

Vous souhaitez proposer un autre lien que vous jugez plus pertinent ou complémentaire? Envoyez-le à infos @ slate.fr

En savoir plus:

Slate.fr

Newsletters

Newsletters