La chaussure, arme politique

Slate.fr, mis à jour le 09.02.2009 à 18 h 32

Wen Jiabao a évité une chaussure lancée lors d'un discours à Cambridge.

Pour quel dirigeant la prochaine chaussure balancée en plein discours? Le Premier ministre chinois Wen Jiabao commentait le rôle de la Chine face à la crise économique mondiale devant 500 étudiants de l'Université de Cambridge. Un jeune homme de 27 ans à l'allure occidentale présent dans l'assemblée a alors lancé une chaussure dans sa direction, avant de crier «Ce dictateur là-bas, comment peut-on écouter les mensonges qu'il raconte? Vous ne le contredisez pas !». Il a été inculpé pour trouble à l'ordre public et devrait comparaître le 10 février devant le tribunal de Cambridge.

En décembre, George W. Bush avait évité de justesse deux chaussures lancées par un journaliste irakien, Muntadar al-Zaidi, au cri de «C'est le baiser de l'adieu, espèce de chien !», lors d'une conférence de presse à Bagdad. Dans les jours suivants, les médias avaient largement couvert l'événement, et des internautes avaient créé des centaines de parodies de la scène.

En Chine en revanche, les habitants devaient passer par un parcours web complexe pour accéder à des informations sur l'incident de Cambridge, expliquait le Times. Après une première journée de silence sur le sujet, la télévision officielle CCTV a enfin évoqué le lancer de chaussure avant de se concentrer sur le «succès» de la visite de Wen Jiabao, rapportait l'AFP.

Donc, pur quel dirigeant la prochaine chaussure balancée en plein discours? Nicolas Sarkozy est prévenu : une centaine d'enseignants-chercheurs ont lancé mardi des souliers sur le ministère de Valérie Pécresse pour exprimer «la colère face aux réformes et au discours de Nicolas Sarkozy du 22 janvier qui est venu rallumer un incendie».

Vous souhaitez proposer un autre lien que vous jugez plus pertinent ou complémentaire? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte