Israël : le sursaut de Kadima pourrait être insuffisant

Slate.fr, mis à jour le 12.02.2009 à 17 h 12

Kadima et le Likoud s'annoncent tous deux vainqueurs

Les élections législatives israéliennes ont été marquées mardi 10 février par un sursaut du parti centriste Kadima et de son chef de file Tzipi Livni. Kadima a obtenu 28 sièges à la Knesset et devance d’un cheveu le parti de droite, le Likoud de Benjamin Netanyahu qui a 27 sièges. Mais ce dernier ne s'avoue pas vaincu et les deux partis se sont proclamés victorieux rapporte le Jerusalem Post.

Une analyse du journal déplore ce dénouement, dénoncé comme un échec du système démocratique israélien.

Comme prévu par les sondages, le parti d’extrême droite, Israël Beitenu, devient la troisième force du pays avec 15 sièges. Le parti travailliste d’Ehoud Barak suit avec 13 sièges. Le sursaut de Kadima ne lui garantit donc pas de pouvoir former une coalition gouvernementale car la droite avec le Likoud, Israël Beitenu et le parti religieux Shas (11 sièges) semble mieux placée.

Vous souhaitez proposer un autre lien que vous jugez plus pertinent ou complémentaire? Envoyez-le à infos @ slate.fr

C.D.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte