Sports

Inderweltsein, deuxième du Vendée Globe

Slate.fr, mis à jour le 09.02.2009 à 18 h 30

Après Desjoyaux pour le monde réel, la course virtuelle du Vendée Globe a aussi son gagnant

Le deuxième du Vendée Globe ne sera finalement pas Roland Jourdain contraint à l'abandon lundi mais un concurrent inconnu jusqu'alors, le skipper de «Inderweltsein».

«Inderweltsein» est arrivé ce mardi matin à 8 heures 49 minutes en 85 jours 19 heures et 45 minutes, avec plus de 36 heures de retard sur le "Professeur" Desjoyaux. Si on fusionne bien sûr les classements de la course réelle et celle de «Virtual Regatta», le Vendée Globe virtuel qui a rencontré un immense succès online avec 320.000 inscrits. Une compétition vidéoludique à laquelle participera peut-être Michel Desjoyeaux dans 4 ans.

La performance est d'autant plus grande qu'il navigue sans assistance dans le jeu, donc sans avoir acheté des options payantes qui permettent de faciliter la gestion de sa course.

Longtemps discret, au point de n'avoir jamais éveillé l'attention de Sébastien Destremau, le commentateur officiel, Hugues, 32 ans, et son bateau Inderweltsein ont pris la tête de la course virtuelle le 21 janvier dernier, en prenant une option «suicidaire» et «résolument Est, collant aux côtes de Galice».

Une chose est certaine, le gagnant est un philosophe. In-der-Welt-sein fait référence au concept d'être au monde dans la philosophie d'Heidegger. De partir sur les océans du virtuel pour affronter l'angoisse de la compréhension du sens de l'existence, une motivation finalement pas si éloignée de celle des marins du réel….

Vous souhaitez proposer un autre lien que vous jugez plus pertinent ou complémentaire? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte