Areva cherche des actionnaires au Moyen-Orient

Temps de lecture : 2 min

 

 

Selon le Financial Times, le groupe nucléaire français Areva pourrait ouvrir son capital de l'année 2009 à des fonds du Moyen-Orient. Une hypothèse parmi d'autres. L'Etat s'est engagé à accompagner le groupe pour trouver des solutions de financement. Le Financial Times s'interroge; à qui cela va rapporter, «étant donné les ambitions du président Nicolas Sarkozy de jouer un rôle plus grand au Moyen-Orient»...

CD

Vous souhaitez proposer un autre lien que vous jugez plus pertinent ou complémentaire? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Credit photo: central nucléaire, Mr Groar, CC (Creative Commons) / FLICKR

En savoir plus:

Slate.fr

Newsletters

Newsletters