Science & santéCulture

Les compositeurs mouraient plus jeunes en partie à cause du stress (et cela vous concerne aussi)

Repéré par Jean-Marie Pottier, mis à jour le 06.04.2015 à 15 h 00

Repéré sur Pacific Standard

Mozart au clavecin, en 1764. Via Wikimédia Commons.

Mozart au clavecin, en 1764. Via Wikimédia Commons.

Pourquoi tant de compositeurs sont-ils morts si jeunes? Selon une étude des économistes Karol Jan Borowiecki et Georgios Kavetsos, une des explications possibles résiderait dans la pression qui leur était infligée par l'intensité de la compétition avec leurs pairs dans un espace géographique restreint.

Pour cette étude publiée dans la revue Social Science & Medicine (et dont il est possible de lire intégralement en ligne une version de travail publiée en 2011), les chercheurs se sont intéressés à 144 compositeurs et ont calculé notamment le nombre de concurrents vivant dans une même ville ou région, spécialement les places fortes de la musique qu'étaient Paris ou Vienne. Ils ont trouvé, rapporte le Pacific Standard, que «la longévité des compositeurs était réduite s'ils vivaient entourés d'un "grand groupe de pairs" ou dans une zone comprenant des concurrents "de meilleur niveau"», et font l'hypothèse que des niveaux de stress accrus ont joué un rôle dans leur vie raccourcie. Conclusion du Pacific Standard:

«Dans ce monde interconnecté, un nombre croissant de professionnels commencent à ressentir, de manière justifiée, qu'ils sont en concurrence pour l'emploi et la reconnaissance, non seulement avec leurs pairs dans leur ville, mais avec ceux tout autour du monde. Cela peut produire une sensation de travail acharné sans résultat qui n'est pas très éloignée du scénario décrit par les chercheurs.»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte