France

Le vertige de la plaidoirie des ténors du barreau

Temps de lecture : 2 min

En attendant le verdict de Youssouf Fofana au tribunal, le 10 juillet 2009. REUTERS/Gonzalo Fuentes
En attendant le verdict de Youssouf Fofana au tribunal, le 10 juillet 2009. REUTERS/Gonzalo Fuentes

L'Express consacre un long article aux «pires souvenirs de plaidoirie» des plus grands pénalistes, fait d'anecdotes passionnantes sur Hervé Temime, Georges Kiejman, Francis Szpiner ou Eric Dupond-Moretti.

Mais dans ce milieu des «ténors» longtemps très masculin, on note que s'immiscent enfin des avocates. On retiendra notamment le «pire souvenir» de Dorothée Bisaccia-Bernstein, qui représentait l'un des 27 accusés de l'affaire Halimi, victime du gang des barbares, dans le procès qui s'ouvre le 29 avril 2009.

«La jeune pénaliste est enceinte de huit mois et officiellement en congé maternité. Elle est aussi de confession juive, ce qui, aux yeux de certains, paraît incompatible avec la défense d'un coaccusé de Youssouf Fofana. Des mots d'insultes sont parvenus à son domicile. A la buvette du palais, plusieurs confrères lui ont aimablement conseillé de renoncer : "En tant qu'avocate juive, tu ne devrais pas." "Avocate juive, je ne sais pas ce que ça veut dire", leur a-t-elle rétorqué. Le matin du 6 juillet, jour de sa plaidoirie, la jeune femme consulte le gynécologue pour un ultime contrôle. "Pas question d'aller à l'audience", ordonne le médecin. "Et puis merde !" songe-t-elle, avant de filer au palais.

Elle fera son exposé assise, en tâchant de faire de sa faiblesse physique une force : "J'ai expliqué aux jurés pourquoi je n'avais d'autre choix que celui d'être présente, puis j'ai parlé de mon client comme on raconte une histoire, en mettant en lumière une réalité moins caricaturale que ne laissait présager cette affaire hors norme." Yahia K. écopera de onze ans de prison ferme. Une peine confirmée lors du procès en appel, l'année suivante, où Me Dorothée Bisaccia-Bernstein tiendra sa place... enceinte de son deuxième enfant.

Slate.fr

Newsletters

Mort de Charles Aznavour: «Il avait des carrières différentes dans chaque langue»

Mort de Charles Aznavour: «Il avait des carrières différentes dans chaque langue»

Charles Aznavour est décédé dans la nuit de dimanche à lundi à l'âge de 94 ans. Après Edith Piaf, il était sûrement le chanteur français le plus connu à l’étranger. Pour Slate.fr, Bertrand Dicale, auteur de Tout Aznavour (First Editions) ...

Pourquoi déteste-t-on les supporters de football?*

Pourquoi déteste-t-on les supporters de football?*

*Et les supportrices.

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Newsletters