Monde

Accord avec l'Iran: les articles à lire pour comprendre la situation

Repéré par Vincent Manilève, mis à jour le 06.04.2015 à 21 h 14

Repéré sur Politico, The Washington Post, The New York Times, Quartz, CNN

Si les termes précis sont encore flous, cet accord soulève de nouveaux questions d'enjeux géopolitiques.

Le Secrétaire d'Etat américain John Kerry et son équipe en train de regarder le discours de Barack Obama, le 2 avril 2015 à Lausanne en Suisse. REUTERS/POOL New

Le Secrétaire d'Etat américain John Kerry et son équipe en train de regarder le discours de Barack Obama, le 2 avril 2015 à Lausanne en Suisse. REUTERS/POOL New

Les Etats-Unis (ainsi la Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne) ont fait savoir jeudi 2 avril qu'un accord-cadre avait été trouvé avec l'Iran. En échange d'une réduction du programme nucléaire iranien censé prévenir toute utilisation militaire, les Etats-Unis se sont engagés à lever les sanctions économiques qui pesaient sur le pays depuis de nombreuses années. 

Voici 10 articles à lire pour bien comprendre les différents enjeux de cet accord historique.

1.Le point faible: la Russie

Dans une tribune publié sur le site Politico, Charles Duelfer, ancien membre de la commission de l'ONU consacrée à l'Irak et à son programme nucléaire, estime que l'accord pourrait vaciller à cause de Vladimir Poutine.

«Voulons-nous vraiment dépendre de Vladimir Poutine? se demande-t-il. Parce que la Russie sera en mesure de décider ce qu'elle veut appliquer ou pas, quel que soit l'accord.»

2.Des Républicains méfiants

John Boehner, le président républicain de la chambre des représentants a demandé, dans les heures suivant l'annonce de l'accord-cadre, à ce que le Congrès soit pleinement impliqué dans la signature des Américains. Il a également fait part de son inquiétude vis-à-vis d'Israël. Même certains Démocrates ont fait part de leurs doutes, explique le Washington Post.

3.La question du pétrole

Le New York Times explique que les effets de l'accord pourraient être très importants sur le marché des énergies, mais plus lents à se mettre en place qu'on ne le croit. Selon un expert interrogé par le journal, la production additionnelle de pétrole par l'Iran ne devrait pas dépasser le demi-million de barils par jour d'ici 2016. 

4.Explosion de joie dans les rues de Téhéran

L'espoir renaît chez les Iraniens, qui ont longtemps maudit les Américains (en partie) à cause des sanctions économiques qu'on leur imposait. Le New York Times raconte que, dès l'annonce de l'accord-cadre, ils ont été nombreux à descendre dans la rue pour crier leur joie retrouvée après des années difficiles. 

 

از زاویه‌ای دیگر - همین حالا: لحظه‌ی ورود جواد ظریف در جمع استقبال‌کنندگان در فرودگاه مهرآبادشعارهای استقبال کنندگان...

Posted by Mohammadreza Jalaeipour on jeudi 2 avril 2015

 

5.L'inquiétude sur la paix au Moyen-Orient

Très pessimiste, le site Quartz estime de son côté que l'Iran pourrait devenir la «seconde Arabie saoudite» si les sanctions étaient effectivement levées et si son influence grandit.

Le site a peur que les troubles se multiplient au Moyen-Orient, notamment à cause des rivalités entre l'Iran et l'Arabie saoudite.

6.Un vrai défi pour Obama

La chaîne CNN explique pourquoi cet accord déterminera l'ensemble de l'«héritage» laissé par Barack Obama quand il quittera son poste de président. Si l'accord échoue, alors la stratégie politique de «négociations avec l'ennemi» du président pourrait nuire au prochain candidat démocrate pour les présidentielles de 2016. 

7.La route des négociations a été longue

Envoyé spécial à Lausanne, un journaliste du Guardian raconte les coulisses de cet accord, dont l'aboutissement a mis plusieurs années à voir le jour. On y apprend notamment qu'un des négociateurs américains a dû repousser sa retraite à la demande des Iraniens pour mener à bien les discussions. 

8.Israël y voit une erreur historique

Le Times of Israel rapporte les propos du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, qui a évoqué un accord «dangereux». Selon lui, les risques de guerre seraient très sérieux, et cet accord entraînerait la création d'un programme nucléaire global, mettant en péril Israël.

9.L'Iran crie victoire

Organe de presse lié au pouvoir, le Tehran Times souligne les avancées promises dans l'accord. Il rappelle que les centrales nucléaires du pays pourront continuer à fonctionner et à se développer, et que les sanctions seront levées dans les secteurs de l'investissement, de la banque, de l'assurance, ainsi que pour le pétrole, le gaz, et l'industrie automobile.

10.Le double discours de Barack Obama

Dans un article repéré par Courrier Internationalle Wall Street Journal rappelle aux autres médias que l'accord contient «beaucoup d'astériques» et met en avant le discours ambivalent d'Obama. Le but, note le WSJ, est d'éviter «un Moyen-Orient doté de l'arme nucléaire, en Iran évidemment, mais aussi en Turquie et dans les pays arabes sunnites. Obama estime avec cet accord-cadre que c'est exactement ce qu'il a réussi à faire, or il est permis d'être très sceptique».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte