Monde

Les Européens les plus heureux sont les Danois, les Finlandais et les Norvégiens

Repéré par Myriam Lebret, mis à jour le 02.04.2015 à 18 h 27

Repéré sur The Economist

Si le bonheur des Européens du Nord est plus grand que celui de ceux du Sud, c'est peut-être parce que ce ne sont pas les mêmes choses qui les rendent heureux.

Europe / Charles Clegg via Flickr CC Licence By

Europe / Charles Clegg via Flickr CC Licence By

Le bonheur n'est pas une notion partagée au sein de l'Europe.

The Economist a mis en forme les résultats d'un sondage d’Eurostat sur le bonheur des Européens publié en mars 2015 et qui montre bien ces différences. 

Source: Eurostat Graphique: The Economist

Danois, Finlandais et Suédois ont tous estimé leur bonheur à 8 sur une échelle de 1 à 10 en 2013, suivis de près par les Norvégiens et les Néerlandais. Les retraitées danoises sont les personnes les plus heureuses et donnent une note de 8,5 à leur bonheur. La France se trouve quant à elle à la dixième place, entre la Grande-Bretagne et l’Espagne, avec un bonheur autodéclaré de 7 sur 10. 

Les différences entre les pays du Nord et ceux du Sud de l’Europe sont marquées. D'autant plus lorsque l'on regarde ce qui rend les populations heureuses.

Au sud, les gens préfèrent vivre en ville, sont heureux lorsqu’ils ont des enfants et dépriment à la retraite. 

Au nord, on pense que la vie rurale est plus agréable, le moral descend à l’arrivée d’un bébé et la retraite est bien accueillie. 

Autre constatation marquante, les 20% de Danois les plus pauvres sont plus heureux que les Grecs les plus riches d’après le graphique établi par Eurostat.

Source: Eurostat/Graphique: The Economist

Mais il existe d'autres différences que les écarts démographiques. En 2013, nous vous rapportions que plusieurs médias comme The Guardian ou The New Yorker évoquaient le paradoxe des Français: nous semblons heureux d'être malheureux

Quant aux Danois, sont-ils vraiment aussi heureux que le disent les études? En décembre 2014 le chercheur en philosophie politique et économique Xavier Landes expliquait que ce n'était pas forcément le cas en énonçant les limites du livre Heureux comme un Danois.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte