France / Culture

Nouvelle formule pour Libération

Temps de lecture : 2 min

Libération lance une nouvelle formule — même s'il ne s'agit que d'une «évolution supplémentaire pour s'adapter au marché» selon Laurent Joffrin, le directeur de la rédaction. Dans son éditorial d'aujourd'hui, il évoque la «mission civique» du journal. «Au milieu d'une révolution médiatique à la fois exaltante et pleine de risques, il s'agit de réhabiliter le journalisme par rapport à la communication, l'écriture et la réflexion contre le formatage de la pensée.»

Cette nouvelle formule est «innovante» et «classe», jugent Les Inrocks. Le quotidien a choisi d’approfondir cinq sujets par jour et de résumer le reste dans les pages «expresso». Tenant compte du fait que les lecteurs peuvent désormais avoir de l'info en continu sur Internet, Libération veut se concentrer sur les sujets où il apporte de la plus-value, du reportage, de la révélation. Le numéro 1 se focalise sur l’Afghanistan, les avancées de Bayrou vers la gauche, les traders français installés à Londres, le Pacs comme préalable au mariage et une grande interview de Nicolas Hulot.

«Ce qui marche, on le garde», explique Laurent Joffrin. Les pages plus magazines, Terre, Rebonds et Débats sont renforcées. La rubrique «désintox», qui décrypte une information largement relayée, reste en bonne place. Libération mise aussi sur le retour du dessin, de la caricature et de la «belle illustration».

Les renouveaux de formule n'ont pas toujours réussi à Libération, comme le rappellent Les Inrocks. Mais ce premier numéro est réussi. Reste à savoir si Libé pourra se maintenir à ce niveau.

[Lire l'article complet sur Les Inrocks]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Laurent Joffrin, wikimedia CC.

 

Slate.fr

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters