Monde

Syrie: quels choix feriez-vous à la place des réfugiés?

Temps de lecture : 2 min

Des enfants syriens forment le mot «Syrie» durant un évènement pour commémorer les 4 ans du conflit syrien au camp de réfugié Mrajeeb Al Fhood, Jordanie, le 15 mars 2015. REUTERS/Muhammad Hamed
Des enfants syriens forment le mot «Syrie» durant un évènement pour commémorer les 4 ans du conflit syrien au camp de réfugié Mrajeeb Al Fhood, Jordanie, le 15 mars 2015. REUTERS/Muhammad Hamed

A la place d’un réfugié syrien, comment rejoindriez-vous l’Europe?

C’est la question que pose la BBC sur son site, sur lequel on peut faire son propre voyage. A l’internaute de choisir s’il vaut mieux passer par la mer ou par les terres, sauver une vie ou passer la frontière, donner 3.000 dollars à un passeur ou utiliser un intermédiaire…

Sous une forme ludique, ce voyage permet de mieux comprendre les vrais dilemmes auxquels les migrants font face.

Syrian Journey: Choose your own route via BBC

Ce parcours à choix multiples a été réalisé à partir de recherches faites par la BBC Arabic au sein de projet numérique d'exploration de la migration depuis la Syrie. Les situations et les résultats qui découlent des choix faits par l'internaute sont fondés sur les témoignes de réfugiés syrien ayant essayé de rejoindre l'Europe.

Plus de 9 millions de Syriens ont dû quitter leur maison pour fuir le conflit. Comme le travail réalisé par la BBC le montre, les demandeurs d'asile ont des choix difficiles à faire et risquent leur vie lorsqu'ils cherchent à gagner la Grèce, l'Italie ou la Grande-Bretagne.

A vous de voir si, en choissant de passer par une route plutôt qu'une autre, vous réussirez à passer les frontières, vous vous retrouverez dans un camp de réfugiés turc, ou serez peut-être séparés du reste de votre famille.

Newsletters

«La petite fille brûlée au napalm» a reçu son dernier soin, cinquante ans après la célèbre photographie

«La petite fille brûlée au napalm» a reçu son dernier soin, cinquante ans après la célèbre photographie

Symbole de la guerre du Vietnam, Kim Phuc se définit aujourd'hui comme «une survivante qui appelle à la paix».

Mon Europe à moi: «Je souhaite que l'UE ait plus de poids en matière de diplomatie»

Mon Europe à moi: «Je souhaite que l'UE ait plus de poids en matière de diplomatie»

L'Union européenne a beau avoir un haut représentant aux affaires étrangères, elle reste peu audible sur la scène internationale.

Mon Europe à moi: «Il faut que l'UE tape du poing sur la table pour défendre la liberté de la presse»

Mon Europe à moi: «Il faut que l'UE tape du poing sur la table pour défendre la liberté de la presse»

Le journalisme indépendant et le pluralisme des médias sont menacés dans de nombreux pays de l'Union européenne. Pourtant, celle-ci semble impuissante. Jusqu'à quand?

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio