Culture

Voici Trevor Noah, le comédien qui va remplacer Jon Stewart à la tête du «Daily Show»

Temps de lecture : 2 min

Après seize années passées à l'animer, Jon Stewart va donc quitter le Daily Show. L'émission devait conserver sa case sur la chaîne américaine Comedy Central, mais on ne savait pas qui devait le remplacer.

Et ce lundi 30 mars, le New York Times annonce que c'est un comédien sud-africain, Trevor Noah que l'on avait pu voir à trois reprises déjà dans l'émission qui va le remplacer. Agé de 31 ans, il s'était joliment fait remarquer lors de cette saison avec ce sketch (ci-dessus) où on le voit retourner un par un les stéréotypes des Américains sur les Africains.

«L'arrivée de Trevor Noah, un nouveau de la télévision américaine promet d'ajouter de la vitalité et une perspective internationale au "Daily Show". C'est aussi l'arrivée d'un comédien noir à la tête de cette franchise de Comedy Central, et s'est faite avec l'approbation de Jon Stewart.»

Parmi les noms évoqués pour succéder à Jon Stewart, on avait évoqué celui de John Oliver qui l'avait remplacé quand il était parti tourner son film, Rosewater, à l'été 2013 est depuis parti sur HBO où il anime Last Week Tonight With John Oliver.

L'une des meilleures révélations de l'émission, Jessica Williams avait, de son côté, annoncé sur Twitter qu'elle n'avait pas envie de revêtir le costume de présentatrice, pour l'instant.

Slate.fr

Newsletters

«L'Œuvre sans auteur», fresque paradoxale

«L'Œuvre sans auteur», fresque paradoxale

Parcourant trente ans d'histoire de l'Allemagne, le film évoque les rapports entre l'art et la politique, d'une manière qui contredit complètement la thèse qu'il entend défendre.

«Tu enfanteras dans la douleur», pour combien de temps encore?

«Tu enfanteras dans la douleur», pour combien de temps encore?

Le documentaire d'Ovidie met en lumière les violences obstétricales et gynécologiques et s'interroge sur la façon d'y mettre un terme.

Emmanuel Macron va-t-il déclarer la guerre au cinéma français?

Emmanuel Macron va-t-il déclarer la guerre au cinéma français?

Le souhait du président de nommer à la tête du Centre national du cinéma l'auteur d'un rapport menaçant toute l'architecture du cinéma en France suscite une profonde inquiétude.

Newsletters