Life

Hitler en train de faire l'amour pour combattre le sida

Slate.fr, mis à jour le 06.08.2010 à 11 h 51

Comment faire une campagne de publicité qui attire l'attention et provoque une polémique. La recette est simple. Il suffit d'y mêler des tyrans meurtriers et du sexe. Une campagne de publicité contre le sida conçue en Allemagne a appliqué la recette jusqu'à l'extrême. Elle montre une femme en train de faire l'amour avec Hitler, pour «secouer les gens» avant la journée mondiale contre cette pandémie, le 1er décembre, selon l'agence de publicité allemande qui l'a conçue.

Dans le clip de 30 secondes, visible sur Internet, un couple fait l'amour dans une pièce sombre, sans qu'il soit possible de vraiment distinguer le visage de l'homme. Le dernier plan révèle ses traits, ceux d'un Adolf Hitler qui fixe la caméra, avant de laisser la place au slogan de la campagne: «Le sida est un tueur de masse. Protégez-vous».

L'agence Das Comitee a également conçu des affiches sur le même principe, mettant en scène deux autres dictateurs Saddam Hussein et Staline. Sur le site de l’association allemande qui a commandé la campagne, Regenbogen, les autres visuels sont présentés.

«On s'est demandé quel visage on pouvait donner au virus, et ça ne pouvait pas être un joli visage», a expliqué Dirk Silz, directeur créatif de Das Comitee à l'AFP.

«La campagne est conçue pour secouer les gens, pour mettre le sujet du Sida au centre de la scène, et pour inverser la tendance des relations sexuelles non protégées», explique l'agence.

Etait-il vraiment nécessaire, dans le cadre d'une campagne de prévention pour le sida, d'utiliser l'image de dictateurs qui ont fait des millions de victimes? Est-ce qu'une fin noble justifie tous les moyens? La campagne semble clairement conçue pour faire scandale et devrait y réussir.

«C'est un message stupide, mais en plus dangereux: personnaliser le virus fait de tous les séropositifs des coupables en puissance», souligne Yagg. «C'est du virus dont il faut se protéger, pas des personnes infectées. Comparer le virus à Hitler, c'est totalement contreproductif. C'est jouer aussi sur des valeurs morales, quand elles n'ont rien à faire dans la prévention du sida».

Enfin, l'imitation de Hitler sur la vidéo n'est pas terrible, le personnage ressemble plus à Charlie Chaplin. La vidéo a été retirée des sites de partage. Vous pouvez la visionner sur le site de la campagne.

[Lire l'article complet sur Yagg.com]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Une affiche de la campagne de Regenbogen

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte