France

[EN DIRECT] Large victoire de la droite au second tour des départementales, pas de département pour le FN

Slate.fr, mis à jour le 29.03.2015 à 23 h 04

La droite serait majoritaire dans 68 ou 69 départements, la gauche dans 29 ou 30.

REUTERS/Eric Gaillard.

REUTERS/Eric Gaillard.

– La droite reconquiert le contrôle de 68 ou 69 départements.

– La gauche n'a désormais plus que 30 départements.

– Le FN ne remporte aucun département.

– La participation s'est montée à moins de 50%.

Cet article est régulièrement mis à jour, n'oubliez pas de rafraîchir la page.

22h55 On vous le disait il y a quelques jours, la gauche risquait d'être rayée de la carte dans certains départements. Cela se confirme ce soir dans le Var, où elle ne remporte aucun des 46 sièges. En revanche, elle sauve un canton en Haute-Marne, en Vendée, dans l'Aube, dans le Haut-Rhin, dans l'Eure-et-Loir...

22h20 Un symbole. Les départements des candidats PS à la primaire de 2011 sont passés à droite. François Hollande, Ségolène Royal, Martine Aubry, Arnaud Montebourg, Manuel Valls... Jean-Marie Pottier fait le point sur la situation en Corrèze, dans le Nord, en Saône-et-Loire, dans les Deux-Sèvres et en Essonne.

Le FN ne remporte aucun département

21h40 Zéro. C'est une estimation du nombre de départements d'Ipsos confirmée par Florian Philippot sur le plateau d'ITélé. «Je ne pense pas qu'il y aura des départements FN, mais il y aura des dizaines d'élus. Nous rencontrons notamment des succès considérables dans le bassin minier. Nous n'avions pas fixé d'objectifs de départements car nous sommes réalistes. La marche était très très haute.» Le Front national échoue ainsi à remporter le Vaucluse et l'Aisne malgré des scores élevés.

21h30 Nicolas Sarkozy était à la pointe de la technologie. Il a diffusé son allocution après les résultats du second tour des départementales sur la toute nouvelle application Periscope. Une application de streaming qui diffuse en direct ce que vous filmez depuis votre téléphone. Sauf que les commentaires étaient aussi affichés en direct, et ils étaient loin d'être favorables à l'ancien chef de l'Etat. Nous avons fait une synthèse des plus virulents.

20h21 Après l'intervention du Premier ministre Manuel Valls (qui a reconnu un «net recul» de la gauche), Nicolas Sarkozy a choisi de retransmettre son allocation depuis la nouvelle application vidéo de Twitter, Periscope. Malheureusement pour lui, les commentaires sont autorisés. Voici ceux repérés via Twitter.21h28 

20h10 C'est sans doute un des résultats les plus surprenants de la soirée, et l'un des rares qui réconfortera la gauche: la Lozère, contrôlée par la droite depuis 1945, bascule de droite à gauche, selon la préfecture. Pourtant, la droite était largement en tête au premier tour avec plus de 49% des voix, devant un bloc gauche à 39% et un FN à 11%. Avant le second tour, L'Obs avançait plusieurs explications à la victoire possible de la gauche, dont le redécoupage électoral (contesté à droite), le rajeunissement du département et l'usure de la majorité sortante.

20h Les premières estimations viennent de tomber. Selon l'institut CSA, la droite remporte 66 à 70 départements, la gauche 27 à 31 et le FN 0 à 2. Ipsos donne 64 à 70 départements à gauche, 30 à 37 au PS et 0 à 1 au FN.

19h22 Pour annoncer les résultats sans les annoncer, voilà le retour du hashtag #Radiolondres. Avec beaucoup de métaphores fleuries pour donner les scores du PS, du FN et de l'UMP...

Au PS, le troisième tour a déjà commencé

18h45 Premiers échos de la rue de Solférino, où le PS organise sa soirée électorale: pas franchement une folle ambiance et surtout une présence des frondeurs, qui comptent publier un texte dans la soirée.

18h25 L'humoriste Jean Roucas s'est «distingué» ce dimanche par un énième tweet polémique contre le pouvoir. L'occasion de relire l'analyse que nous lui avions consacrée au moment de son ralliement au FN.

17h55 En attendant le début de la soirée électorale, nos confrères de Libération se sont amusés à imaginer une timeline regroupant ce qu'auraient pu Twitter, Facebooker, textoter... les médias et responsables politiques. Avec une petite dédicace à Slate au passage.


17h40 Ifop, Ipsos et CSA prévoient également une participation oscillant entre 49% et 49,5%.

17h15 Le sondeur Jean-Daniel Lévy, de l'institut Harris Interactive, annonce une participation en baisse au second tour, à 49,5%, et rappelle que les cantons qui connaissent un second tour avaient expérimenté une participation un peu plus basse que la moyenne au premier.

17h Selon le ministère de l'Intérieur, la participation à 17h est de 41,94%, en baisse de un point par rapport à la semaine passée, et contre seulement 36,20% en 2011.

16h20 Avant même 20 heures, certaines digues sautent. Dans le Vaucluse, la présidente de l'UDI Corinne Païocchi a annoncé vendredi son départ du parti et confie à Mediapart:

« Si demain je dois me présenter à une élection en Vaucluse, je souhaite le faire avec le Rassemblement Bleu Marine. Je suis disponible. Rien en Vaucluse ne peut se faire sans le RBM.»

13h50 Comme le souligne le sondeur Emmanuel Rivière (TNS Sofres), il ne faut pas surinterpréter la baisse de la participation à 12h, en raison notamment du changement d'heure.

12h20 Le ministère de l'Intérieur a également publié la liste des taux de participation par département. Si elle baisse d'environ 2,4 points au niveau national, on observe des variations allant de -9,25 points en Corse du Sud à +6,51 points en Haute-Corse. Dans l'Aisne (-3,09%) et dans le Vaucluse (-2,74%), les deux cibles prioritaires du FN, la baisse de participation est légèrement supérieure à la moyenne nationale. Comme au premier tour, la Seine-Saint-Denis décroche le bonnet d'âne, avec 6,39% de participation pour l'instant.

12h Selon le ministère de l'Intérieur, le taux de participation à midi est de 15,63%. Au premier tour, elle était de 18,02%, mais la différence entre les deux chiffres est à interpréter avec prudence, en raison notamment du passage à l'heure d'été cette nuit. En 2011, avec seulement la moitié des cantons renouvelables, elle était de 13,68%

11h40 On le savait, le «ni-ni» ne fait pas l'unanimité au sein de l'UMP. La Voix du Nord nous en donne l'illustration avec les propos tenus au bureau de vote par Jean-René Lecerf, le probable futur président du conseil général du Nord, qui a voté PS dans un second tour PS-FN dans son canton de Lille:

«J’ai reçu un coup de fil de Nicolas Sarkozy cette semaine, preuve qu’il a retrouvé mon numéro de téléphone, ce qui est une satisfaction personnelle. Je lui ai dit que le ni-ni n’était pas mon truc. Je suis un vieux gaulliste.»

Déjà plusieurs recours déposés avant le second tour

11h15 Plusieurs recours ont été déposés avant même le second tour des élections. Ainsi, à Clichy (Hauts-de-Seine), le maire PS Gilles Catoire a déposé plainte contre son adversaire Roland Muzeau pour distribution de documents électoraux en dehors des heures autorisées. À Sète, le tandem de la droite et du centre a déposé un recours en dénonçant une utilisation indue de Facebook. Dans la Sarthe, le FN a déposé un recours en raison de la faiblesse de l'écart au premier tour (deux voix).

9h45 François Hollande a voté à Tulle avant de s'envoler pour la Tunisie, où il doit participer à la grande marche contre le terrorisme. Dans son canton, son ami Bernard Combes a frôlé l'élection au premier tour.

«Le remaniement n'est pas l'urgence», assure Valls

9h30 Interrogé par le JDD, Manuel Valls se projette sur l'après-départementales: «Il n'y aura pas de zigzag. Le remaniement n'est pas l'urgence. Le cap sera maintenu.» «Peut-on s'ouvrir à d'autres et notamment aux écologistes? C'est à eux d'en décider», ajoute-t-il. Vendredi, il avait annoncé à Challenges de nouvelles réformes, notamment sur le droit du travail.

9h15 Entre la fatigue née d'une heure de sommeil en moins et le fait que moins d'électeurs vont voter entre 8h et 9h, il n'est pas facile de tenir un bureau de vote un jour de passage à l'heure d'été.

Nos articles sur les élections départementales

– Combien ça coûte de passer d'un conseil «général» à «départemental»?
– Les dix points chauds du second tour
– La gauche risque d'être totalement absente de plusieurs conseils départementaux
– Le profil professionnel et les prénoms des candidats du second tour
– Les conclusions du premier tour: qui a voté quoi? (et qui n'a pas voté); peut-on parler d'un nouveau 21 avril?; l'analyse du chercheur Christophe Guilluy; le vote FN dans le Nord-Pas de Calais, en Picardie et dans le pourtour méditerranéen; le vote FN remis en perspective historique; l'évolution du score du FN de 1973 à 2015; le score des ministres candidats; les projections pour les régionales;

La couleur politique actuelle des départements

Voici la carte de la couleur politique actuelle des départements, dressée par l'institut OpinionWay. La gauche contrôle actuellement 61 des 101 départements.

Les bureaux de vote ont ouvert

8h Les bureaux de vote ont ouvert en France métropolitaine, jusqu'à 18h, 19h ou 20h selon les villes. 40 millions d'électeurs sont appelés aux urnes pour élire un binôme femme-homme dans 1.905 cantons, 149 ayant été pourvus au premier tour. 278 cantons verront une triangulaire.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
front de gaucheEELVUDIFNUMP
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte