Culture

L'Inde va créer sa propre version de la série «Game of Thrones»

Temps de lecture : 2 min

George R.R. Martin arrive pour la première de la nouvelle saison de «Game of Thrones» (HBO) à San Francisco, le 23 mars 2015. REUTERS/Robert Galbraith
George R.R. Martin arrive pour la première de la nouvelle saison de «Game of Thrones» (HBO) à San Francisco, le 23 mars 2015. REUTERS/Robert Galbraith

L'Inde va avoir sa propre version de la série télé Games of Thrones. The Independent relaie que la série historique Rani Mahal, qui devrait être produite par Sony Entertainment Television, va s'inspirer de l'oeuvre de George R.R Martin et comportera une poignée de personnages basés sur la série et les livres.

Le personnage inspiré de celui de Daenerys Targaryen sera joué par la star de la télévision indienne Sakshi Tanwar, rapporte The Indian Express. Cersei sera quant à elle jouée par Anita Hassanandani et Jon Snow par l'acteur Parth Samthaan.

The Independent ajoute que, «d'après des rumeurs en ligne», malgré son scénario inspiré de l'univers de Game of Thrones, Rani Mahal se déroulera en 1857, durant la Révolte des cipayes.

Newsletters

«Le Diable n'existe pas» y va vigoureusement par quatre chemins

«Le Diable n'existe pas» y va vigoureusement par quatre chemins

Le film de Mohammad Rasoulof assemble quatre récits en forme de contes contemporains pour faire éprouver comment l'usage de la peine de mort par un régime répressif contamine chacun.

«Madres Paralelas», amours de femmes dans un palais des glaces

«Madres Paralelas», amours de femmes dans un palais des glaces

Grâce notamment à l'interprétation toute en finesse de ses deux actrices principales, le film le plus accompli d'Almodóvar depuis une bonne décennie compose une émouvante, subtile et finalement joyeuse carte des émotions.

Sans façades ni limites: ce musée virtuel porté par la blockchain illustre l'avenir d'internet

Sans façades ni limites: ce musée virtuel porté par la blockchain illustre l'avenir d'internet

Les cerveaux derrière le musée imaginé pour héberger l'œuvre digitale de Beeple à 69 millions de dollars révèlent en exclusivité pour Slate.fr les fondations du projet qui pourrait modifier notre rapport à l'art –et l'avenir du web.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio