Culture

Pire que le Comic Sans et Papyrus: la police de caractères Comic Papyrus

Temps de lecture : 2 min

Un designer a mixé les 2 pires polices du monde.

Comic Papyrus Font- FINALLY! benharman via Creative Market
Comic Papyrus Font- FINALLY! benharman via Creative Market

Le designer Ben Harman, «autrefois respectable», a créé la police de caractères Comic Papyrus: un mix de Comic Sans et Papyrus, relève Mother Board qui souligne que la combinaison a de quoi faire pleurer.

«La police combine les déchirantes courbes de Comic Sans, police utilisée par les professeurs d’écoles maternelles du monde entier, à la texture irritante de Papyrus», dit Mother Board.

Image tirée du site Creative Market

«Vos deux polices favorites ont enfin été couplées typographiquement, comme Darwin l’avait envisagé. (…) Comic Papyrus allie les qualités rustiques intemporelles des siècles passés à l'esprit comique des pages de bande dessinée des journaux d’aujourd’hui. Elle vous fera rire (comme une blague) et pleurer (comme une momie). En même temps!», dépeint Ben Harman sur Creative Market.

Rob Barth, un autre designer, avait en 2014 déjà essayé de créer la même police. Mais Ben Harman est bien le premier à en proposer une version téléchargeable (et «utilisable») pour la modique somme de cinq dollars, relate Mother Board.

«Mais nous préférions autant donner ces cinq dollars à un programme de désintox pour le remettre sur le droit chemin.»

Newsletters

Les podcasts sur la maternité à écouter pendant le confinement

Les podcasts sur la maternité à écouter pendant le confinement

Une sélection apaisante pour les femmes enceintes inquiètes d'accoucher à l'heure du coronavirus. Et aussi pour leurs conjoint·es.

Pause réconfort #6: cinq minutes pour oublier l'actualité

Pause réconfort #6: cinq minutes pour oublier l'actualité

Vous en avez marre des news? On est là pour vous détendre.

Quelles sont vos étymologies erronées préférées?

Quelles sont vos étymologies erronées préférées?

Le confinement, une bonne occasion de réviser ces connaissances dont on devrait douter.

Newsletters