Culture

Que nous montrent les films de guerre?

Temps de lecture : 2 min

War / Moyan Brenn via Flickr CC
War / Moyan Brenn via Flickr CC

L'écrivain Kevin Lincoln se demande sur le blog Hazlitt ce que nous voyons dans les films de guerre. Pour lui, les films récents abordent ce thème de deux manières distinctes.

Il explique qu'American Sniper est issu d'une lignée de films consacrés à la guerre avant tout, comme Il faut sauver le soldat Ryan, qui tente de représenter une guerre totale avec des plans très denses. Il ajoute:

«L'énormité de la guerre est impossible à représenter sur un écran qui peut être regardé de loin, donc ces films sont remplis d'une musique qui vous enveloppe.»

En revanche, des films comme '71 et Démineurs s'appuient sur l'immersion visuelle et les caméras suivent les héros de près:

«Il faut sauver le soldat Ryan ne vous laisse jamais oublier l'apocalypse qui règne autour des soldats, alors que 71 ne vous laisse jamais y penser.»

Dans 71, «les balles des armes des poursuivants sont des sensations cinétiques plutôt que visuelles», souligne l'écrivain. Le sujet n'est plus la guerre en elle-même, mais son impact sur les combattants:

«Ces films sont peut-être divertissants, mais ils sont aussi profondément perturbants à regarder, créés pour provoquer l'anxiété et l'inconfort.»

Slate.fr

Newsletters

«La Tendre indifférence du monde» et «Dakini», beautés lointaines

«La Tendre indifférence du monde» et «Dakini», beautés lointaines

Ce mercredi 24 octobre sortent sur les écrans deux très beaux films. Découverts dans des grands festivals, ils sont originaires de pays d’Asie qui n’occupent pas souvent l’affiche.

De retour du Paris Podcast Festival

De retour du Paris Podcast Festival

Un épisode un peu spécial de l'Agenda du Loisir Français cette semaine. De retour de Paris, Henry Michel nous raconte son expérience du premier festival dédié au podcast natif, en présence de toute la grande famille du podcast français. Alors non,...

Mon petit chat est mort

Mon petit chat est mort

[Blog, You will never hate alone] Je ne sais pas s'il m'aimait, et à dire vrai, je m'en fiche royalement. Je sais seulement que tous les deux, nous étions inséparables.

Newsletters