Culture

Que nous montrent les films de guerre?

Temps de lecture : 2 min

War / Moyan Brenn via Flickr CC
War / Moyan Brenn via Flickr CC

L'écrivain Kevin Lincoln se demande sur le blog Hazlitt ce que nous voyons dans les films de guerre. Pour lui, les films récents abordent ce thème de deux manières distinctes.

Il explique qu'American Sniper est issu d'une lignée de films consacrés à la guerre avant tout, comme Il faut sauver le soldat Ryan, qui tente de représenter une guerre totale avec des plans très denses. Il ajoute:

«L'énormité de la guerre est impossible à représenter sur un écran qui peut être regardé de loin, donc ces films sont remplis d'une musique qui vous enveloppe.»

En revanche, des films comme '71 et Démineurs s'appuient sur l'immersion visuelle et les caméras suivent les héros de près:

«Il faut sauver le soldat Ryan ne vous laisse jamais oublier l'apocalypse qui règne autour des soldats, alors que 71 ne vous laisse jamais y penser.»

Dans 71, «les balles des armes des poursuivants sont des sensations cinétiques plutôt que visuelles», souligne l'écrivain. Le sujet n'est plus la guerre en elle-même, mais son impact sur les combattants:

«Ces films sont peut-être divertissants, mais ils sont aussi profondément perturbants à regarder, créés pour provoquer l'anxiété et l'inconfort.»

Slate.fr

Newsletters

Cinéma: des films inédits, surprenants, classiques ou à rattraper en DVD

Cinéma: des films inédits, surprenants, classiques ou à rattraper en DVD

Petit florilège de parutions récentes, monts inconnus et merveilles à redécouvrir. La plupart sont également accessibles en VOD, mais sans les suppléments (bonus audiovisuels, livres et livrets), et pas forcément avec la même qualité d'image et de son.

Disco polo: de la salle des fêtes aux grandes chaînes télé, le phénomène qui divise la Pologne

Disco polo: de la salle des fêtes aux grandes chaînes télé, le phénomène qui divise la Pologne

Depuis une dizaine d'années, le disco polo s’impose comme référence de l’industrie musicale polonaise. Au point d'attirer l'attention des politiques et d'exaspérer les milieux intellectuels.

Au Brésil, des salles vides pour un film qui est pourtant le plus gros succès du moment

Au Brésil, des salles vides pour un film qui est pourtant le plus gros succès du moment

Les entrées de «Rien à perdre», biopic du fondateur de l'Église universelle du Royaume de Dieu, battent des records. Mais presque aucun spectateur ne va voir le film.

Newsletters