Santé

Le temps de sommeil idéal est de 7 heures

Temps de lecture : 2 min

Une nouvelle étude confirme qu’il faut dormir entre six et huit heures par nuit, pas plus, pas moins.

Cutest pug / Christopher Michel via Flickr CC License by
Cutest pug / Christopher Michel via Flickr CC License by

De manière générale monde se divise en deux camps: d’un côté les inconditionnels de la grasse matinée, et de l’autre, les lève-tôt, pour qui il est impensable de se lever un dimanche après 9 heures.

On savait déjà que dormir trop peu ou trop longtemps avaient potentiellement des effets néfastes sur la santé, notamment pour les maladies cardio-vasculaires. «Il a été établi précédemment que le manque de sommeil est lié à une hyper-activation du système nerveux sympathique, à l'intolérance de l'organisme au glucose, au diabète, à un accroissement des niveaux de cortisone dans le sang, à la tension artérielle, au rythme cardiaque au repos et à des biomarqueurs d'inflammation», expliquait en 2012 le docteur Rohit Aurora à l’AFP.

Des scientifiques viennent de confirmer l'impact du sommeil sur la santé en s’appuyant sur 16 études différentes et les habitudes de sommeil de plus d’un million de personnes.

«Les analyses ont montré une augmentation de 12% de la mortalité chez les personnes dormant peu, comparé aux dormeurs moyens, note la BBC. Elle est de 30% chez les gros dormeurs.»

Franco Cappuccio, de l’université de Warwick, estime que les personnes dormant plus de 8 heures ont parfois des problèmes de cœur qui ne montrent pas encore de symptôme. Shawn Youngstedt, de l’université de l’Arizona, a trouvé de son côté que le sommeil prolongé «augmentait l’humeur dépressive et les risques d’inflammation». Selon lui, ces problèmes de santé seraient en fait la conséquence du manque d’activité provoqué par le sommeil prolongé.

Mais dans ce cas, quel est le nombre d’heure de sommeil idéal? L'habitude de dormir entre six et huit heures par jour n’est survenue qu’il y a 400 ans.

«Beaucoup d’éléments viennent confirmer qu’au XVIIe siècle, les gens ne dormaient pas d'une seule traite pendant longtemps, explique la BBC, mais en deux segments, séparés par une période d’une ou deux heures où ils priaient, lisaient, parlaient, faisaient l’amour, fumaient, allaient aux toilettes ou rendaient visite aux voisins.»

Pour le docteur Gregg Jacobs, du Centre du trouble du sommeil, le chiffre idéal serait sept. En s’appuyant sur un sondage annuel de la Fondation pour le sommeil, il explique à la BBC que «l’adulte typique aujourd’hui affirme dormir 7 heures. Et cela semble être la durée médiane de sommeil pour la population adulte à travers le monde. Cela suggère qu’il y a quelque chose autour de ces 7 heures de sommeil qui apparaît naturel pour le cerveau».

Slate.fr

Newsletters

Un séjour dans l'espace affecte différemment les femmes et les hommes

Un séjour dans l'espace affecte différemment les femmes et les hommes

Pression artérielle, maladies, vision trouble: les effets ressentis loin de la Terre varient selon le sexe.

Il y a bel et bien un lien entre consommation de viande rouge et cancer colorectal

Il y a bel et bien un lien entre consommation de viande rouge et cancer colorectal

Un article scientifique concluant qu'il n'est pas nécessaire de limiter sa consommation de viandes rouges ou transformées a déclenché un tollé début octobre.

Les athlètes britanniques devront savoir se laver les mains pour Tokyo 2020

Les athlètes britanniques devront savoir se laver les mains pour Tokyo 2020

Une mauvaise hygiène peut compromettre leurs chances aux Jeux olympiques.

Newsletters