Science & santé

Opportunity vient de boucler un marathon sur Mars: 42,195 km en 11 ans

Repéré par Grégor Brandy, mis à jour le 25.03.2015 à 11 h 05

Repéré sur Nasa

Vue d'artiste du rover Opportunity. NASA/JPL-Solar System Visualization Team via Wikimedia Commons

Vue d'artiste du rover Opportunity. NASA/JPL-Solar System Visualization Team via Wikimedia Commons

Il lui aura fallu un peu plus de onze ans. Opportunity, l'un des deux rovers que la Nasa avait fait atterrir sur Mars en janvier 2003 a fait ce qu'aucun autre appareil n'avait réussi jusque-là: parcourir la distance d'un marathon (42,195 kilomètres) sur un autre endroit que la Terre.

Comme l'explique la Nasa sur son site, «le vieux rover a surpassé cette distance de 46,5 mètres. L'année dernière, Opportunity était devenu le véhicule à avoir parcouru la plus longue distance sur un autre terrain que la Terre, quand il avait dépassé le précédent record détenu par le rover soviétique Lunokhod 2, qui évoluait lui sur la Lune».

NASA/JPL-Caltech/Univ. of Arizona

Lunokhod 2 avait parcouru 39 kilomètres sur le satellite. Et comme le racontait le site canadien La Presse lors de ce précédent record, c'est un petit exploit qu'a réalisé la Nasa:

 «"Conduire" ce petit robot à six roues n'est pas chose aisée puisque les scientifiques de la Nasa sont confrontés à un temps de réponse compris entre 4 et 20 minutes après l'envoi de chaque commande. Et une fois la tâche accomplie par Opportunity, le robot envoie une confirmation à la Terre... qui met à son tour entre 4 et 20 minutes pour revenir vers les ordinateurs de la Nasa.

En cas de problème, impossible donc d'intervenir rapidement, et c'est d'ailleurs ce qui avait causé la perte de Spirit, le robot jumeau d'Opportunity. Celui-ci a avancé dans un terrain plus souple que prévu et il s'est embourbé en avril 2009. Malgré toute l'inventivité et tous les efforts des chercheurs, le petit robot, dont deux roues sont en outre tombées en panne, n'a jamais pu se dégager.»

La Nasa compte d'ailleurs bien le célébrer, comme l'a expliqué Steve Squyres qui est chargé d'Opportunity à l'université de Cornell.

«Le but de la mission n'est pas d'établir des distances records, bien sûr; le but est de faire des découvertes scientifiques sur Mars et d'inspirer de futurs explorateurs à en faire encore plus. Mais faire un marathon sur Mars est plutôt cool.»

En comparaison, le record du monde du marathon est détenu par le Kényan Dennis Kimetto, en 2 heures 2 minutes et 57 secondes, une performance réalisée à Berlin, en 2014. Il a ainsi couru au moins quatre marathons depuis 2012 –sans compter les entraînements et les courses sur distance plus courtes– tous en moins de 2 heures et 7 minutes. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte