France

Carte: le vote FN dans le Nord-Pas-de-Calais et en Picardie au premier tour des départementales

Temps de lecture : 2 min

Le politologue Joël Gombin a réalisé pour Slate.fr la carte interactive du vote FN dans ces deux régions, qui confirme l'implantation du parti dans le territoire.

Carte réalisée par Joël Gombin. Sources: ministère de l'Intérieur. Fond de carte: Open street map.

Sur cette carte, nous présentons les voix obtenues par le Front national au premier tour des élections départementales (en pourcentage des suffrages exprimés) dans les cantons des départements du Nord-Pas-de-Calais et de Picardie.

Globalement, le FN est d'autant plus fort que les territoires sont éloignés du centre des départements.

A ce titre, les principales villes (Lille, Amiens) ou les villes secondaires (Arras) se détachent de la carte par des niveaux moins élevés, tout cela étant relatif car plusieurs villes enregistrent des scores au-dessus de la moyenne nationale des 25%, et en forte progression.

Dans les cantons picards, on observe une forme de rééquilibrage du vote: il se tasse dans les territoires les plus périphériques et populaires (déjà à de très hauts niveaux) pour grignoter sur le sud dans des cantons plus aisés du sud de l'Oise comme à Senlis ou à Chantilly.

On retrouve sur cette carte le phénomène observé dans le sud de la France: l'implantation locale du Front national lui sert d'appui pour progresser et mailler le territoire.

Le binôme composé de Martine Pigoni et Franck Briffaut, le maire de Villers-Cotterêts élu en 2014, arrive en tête avec 44,18% des voix. Les deux cantons d'Hénin-Beaumont, commune dont la mairie a été remportée par Steeve Briois au premier tour des municipales, oscillent entre 46% et 49,4%.

Le cas de Vic-sur-Aisne dans l'Aisne se démarque avec sa majorité absolue obtenue au premier tour (53,8%). C'est cependant un cas un peu à part, dans la mesure où le binôme FN n'était confronté qu'à un binôme d'union de la gauche.

Joël Gombin

Jean-Laurent Cassely Journaliste

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters