Science & santé

Le chocolat pourrait bientôt vous aider à combattre le cancer

Repéré par Vincent Manilève, mis à jour le 24.03.2015 à 18 h 46

Repéré sur Popular Science, Newser, Eurekalert

Plus besoin de culpabiliser à chaque bouchée.

Chopped chocolate, photo Flickr CC by Ginny

Chopped chocolate, photo Flickr CC by Ginny

Manger un morceau de chocolat est souvent vu comme un remède culpabilisant contre la morosité ou la tristesse.


Mais le site Popular Science rapporte que manger du chocolat pourrait bientôt devenir une obligation médicale dans la lutte contre le cancer. C’est en tout cas ce qu’affirment des chercheurs des universités de Gand en Belgique et du Ghana. Jusque-là, la transformation de la fève, à savoir l’extraction de la graine amère, le séchage, l’ajout de sucre ou de lait, entraînait une lourde perte d’éléments bénéfiques comme le polyphénol.

«La fève de cacao avec laquelle est faite le chocolat, est une naturellement riche en polyphénols bénéfiques pour la santé, et désormais les chercheurs ont trouvé un moyen de les conserver tout en maintenant le parfum chocolaté que nous connaissons et aimons tous», explique le site.

Le polyphénol a des propriétés d’antioxydant, comme l’explique Newser, aidant ainsi à combattre le cancer, l’obésité, le diabète et les maladies de cœur. Les chercheurs, qui présentaient leurs résultats lors de la conférence de l’American Society de Denver aux Etats-Unis, ont proposé d’ajouter une étape supplémentaire dans le processus de transformation de la fève de cacao en chocolat. 

«Nous avons décidé d’ajouter une étape de stockage de la cabosse avant que les fèves ne soient fermentées pour voir si cela avait un effet sur la teneur en polyphénol, explique le professeur Emmanuel Ohene Afoakwa dans un communiqué. Ce n’est pas fait traditionnellement, et c’est en ça que notre recherche est si différente.»

Et les résultats semblent probants. Afin de conserver le polyphénol, il faudrait conserver les fèves pendant sept jours dans leur cabosse. Ce temps de séchage plus long permettrait à la pulpe de la cabosse de transmettre à la fève plus d’antioxydants qu’habituellement.

Les chercheurs ont également voulu voir si la cuisson des fèves entamait réellement leur valeur nutritionnelle une fois transformées en chocolat. Ils ont trouvé que non seulement cette idée était fausse, mais en plus que le chocolat avait un meilleur goût. On peut donc espérer que, dans les années qui viennent, les tablettes de chocolat trouveront leur place sur les ordonnances des médecins.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte