France

L'A320 est l'un des avions les plus sûrs jamais construits

Repéré par Vincent Manilève, mis à jour le 24.03.2015 à 16 h 09

Repéré sur NBC, Reuters, Airbus, Boeing

Depuis son premier vol en 1987, le modèle du constructeur Airbus a connu très peu d’accidents.

Didier Evrard, chef du programme de l'A350, Tom Williams, directeur d'exploitation, Fabrice Bregier, directeur exécutif, et John Leahy, responsable commercial d'Airbus,  lors de la conférence annuelle de la marque le 13 janvier dernier. REUTERS/Regis Duvignau

Didier Evrard, chef du programme de l'A350, Tom Williams, directeur d'exploitation, Fabrice Bregier, directeur exécutif, et John Leahy, responsable commercial d'Airbus, lors de la conférence annuelle de la marque le 13 janvier dernier. REUTERS/Regis Duvignau

Mardi 24 mars, un avion de la compagnie Germanwings s’est écrasé près de Digne-les-Bains, dans les Alpes de Haute-Provence. Selon les autorités, il n’y aurait pas de survivant parmi les 144 passagers et 6 membres d’équipage. 

Le modèle de l’avion est un A320, construit par l’avionneur français Airbus, qui a récemment annoncé vouloir augmenter son rythme de production à 60 unités par mois. Ce concurrent du Boeing 737 est vite devenu l’un des avions de ligne moyen-courrier les plus vendus au monde, notamment grâce à son système d’aide électronique. On compte actuellement plus de 3.600 exemplaires de ce modèle en circulation, selon l'entreprise, dans des compagnies comme Air France, British Airways, American Airlines ou Easy Jet.

Sa réputation s’est aussi jouée sur un autre critère, très important: sa fiabilité et sa sûreté dans les airs.

En juin 2013, le site AirlineRatings.com publiait les résultats de son classement des appareils les plus sûrs en vol. Evidemment, aucun avion n’est à l’abri des accidents, mais l’A320 apparaissait alors comme l'un des avions les plus sûrs existant, puisque 5 crashs avaient été enregistrés sur la décennie précédente, alors que d’autres en comptaient près d’une vingtaine.

En 1999, après le crash d’un A320 d’Air New Zealand dans la Méditerranée, le Telegraph rappelait la bonne réputation du modèle, notant qu’il y avait «moins de 20 crashs mortels en 20 ans de service».

Des chiffres confirmés par une étude du fabricant Boeing, qui a répertorié les catastrophes aériennes de 1959 à 2013. Il s’avère que l’A320 (et ses versions successives A321/319/318) totalise un taux d’accident de 0,24 par million de départs. Le taux est encore plus faible quand on se penche sur les crashs mortels: 0,14 par million de départs. A titre de comparaison, sur la trentaine de modèles comparés, l’A320 est le second avion le plus sûr, juste derrière le Boeing 757.

«C’est un délice à piloter», a expliqué à NBC l’ancien pilote de ligne John Cox, avant d’ajouter qu’il s’agit d’un avion «très fiable». La chaîne rappelle également l’amerrissage d’un A320 dans l’Hudson River à New York après avoir percuté des oiseaux au moment du décollage. Grâce à l'habileté du pilote, Chesley Sullenberger, il n’y avait eu aucune victime ce jour-là. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte