France

Crash de l'A320 de Germanwings: on compte de moins en moins d'accidents d'avion, mais pas forcément moins de victimes

Repéré par Grégor Brandy, mis à jour le 24.03.2015 à 16 h 25

Repéré sur Bureau of Aircraft Accidents Archives

En 2014, on a à la fois constaté un nombre historiquement faible d'accidents d'avion et un record du nombre de victimes depuis dix ans.

D-AIQS Gerard van der Schaafvia Flickr CC License by

D-AIQS Gerard van der Schaafvia Flickr CC License by

Le vol 4U9525 de la compagnie allemande Germanwings s’est écrasé, mardi 24 mars, dans la région de Digne dans les Alpes. L'Airbus A320 comptait 144 passagers à bord et six membres d'équipage. Selon le président de la République François Hollande et le secrétaire d'Etat aux transports Alain Vidalies, il n'y aurait «aucun survivant».

Si tel était le cas, le nombre de victimes de catastrophes aériennes civiles sur les trois premiers mois de 2015 atteindrait déjà 193. En février, un accident survenu à la compagnie taïwanaise TransAsia avait coûté la vie à 43 personnes.

Ces accidents sont survenus à la suite d'une année 2014 très meurtrière. La Flight Safety Foundation a comptabilisé 990 victimes d'accidents d'avions civils, après une année 2013 particulièrement sûre. Ce chiffre atteignait même 1328 si l'on prenait en compte tous les vols, y compris privés et militaires.

Comme nous l'expliquions après le drame du vol QZ 8501 de la compagnie low-cost malaisienne Air Asia, disparu le 28 décembre 2014 entre l'Indonésie et Singapour avec 162 passagers et membres d'équipage à son bord, l’année 2014 était la plus meurtrière pour l’aviation civile depuis dix ans:

«En 2005, ce chiffre (qui inclut les vols commerciaux, les vols privés et les vols militaires) était de 1.463 [victimes]. (Rappelons qu'il était régulièrement supérieur à 2.000 depuis les années 60 et n'a commencé à passer constamment sous ce chiffre qu'à la fin des années 90). Ce constat vaut aussi pour le domaine plus restreint de l'aviation civile. Fin juillet, la société de conseil aérien Ascend Worldwide avait déjà annoncé que cette année 2014 était partie pour être la plus meurtrière pour le transport de passagers depuis 2005, où on avait compté 916 morts. À eux quatre, les vols Malaysia Airlines 370 (239 disparus le 8 mars), Malaysia Airlines 17 (298 morts le 17 juillet), Air Algérie 5017 (116 morts le 24 juillet) et Air Asia 8501 (162 passagers) transportaient déjà 815 passagers et membres d'équipage.»

Pour autant, cela ne veut pas dire qu'il y a plus d'accidents lors de vols civils. Le site Plane Crash Info a compilé les données sur les vols civils contenant plus de 19 passagers et affirme que le nombre d'accidents a largement baissé au cours de ces vingt dernières années, avec un point bas atteint en 2014, année qui a pourtant connu plus de morts. Ces deux statistiques sont donc décorrélées: en 2014, les quatre crashs les plus meurtriers (dont un attribué à un missile sol-air) ont représenté plus de 90% des victimes.

CNN indiquait d'ailleurs en juillet dernier que les crashs avaient diminué ces dernières années à tel point que sur les dix années avec le plus petit nombre d'accidents, neuf se trouvaient après 2002. 

Après les trois crashs d'avion en juillet dernier, Le Monde rappelait par ailleurs que l'avion restait le moyen de transport le plus sûr par kilomètre parcouru.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte