Égalités / Culture

Quels sont les rôles les plus fréquents tenus par les hommes et par les femmes à l’écran?

Temps de lecture : 2 min

Bande-annonce du film Nurse Betty

Mannequin et secrétaire sont des rôles souvent réservés aux femmes à la télévision comme au cinéma. De leur côté, les hommes interprètent plus souvent le rôle de médecins, de soldats ou de policiers que leurs homologues féminins, selon une étude conduite par deux chercheurs du centre de recherche et de développement européen de Xerox, parue le 11 mars dans l’archive de prépublications électroniques d’articles scientifiques arXiv.

Les chercheurs expliquent avoir référencé grâce aux données du site IMDb 15.468.002 rôles dans les films, séries, ou émissions télévisées entre 1900 et 2020 (IMDb regroupant des informations sur des productions en cours ou prévues) et s’être intéressés à leur répartition selon le genre de leur interprète.

Ils trouvent ainsi qu'outre les rôles de mannequin et de secrétaire, ceux «d’hôtesse, de serveuse et de mère» sont majoritairement dédiés aux femmes. «Du côté des hommes, il semble exister une forte préférence pour les rôles de narrateur, présentateur, médecin, détective, barmaid ainsi que pour une série de rôles en lien avec la sécurité ou le milieu militaire (officier de police, soldat, garde…)», affirment les auteurs dans leur étude.

Will Radford et Matthias Gallé notent aussi une évolution dans la répartition des rôles: «A l’écran, les infirmières sont traditionnellement jouées par des femmes jusque dans les années 1990.» Depuis, un homme prend le rôle d'infirmier dans un cas sur cinq, selon les chercheurs. «Réciproquement, l’initiale faible proportion de femmes reporters à l’écran a augmenté», estiment-ils, pour maintenant quasiment égaler celle des hommes.

Le 10 mars, Walt Hickey, journaliste pour FiveThirtyEight, trouvait, lui, en analysant les données d’OpusData, que le rôle d’infirmière est encore interprété par une femme 89% du temps au cinéma. Ses recherches confirmaient que le métier de secrétaire est le plus souvent incarné par des femmes (dans 81% des cas) et que comparativement peu d’entre elles jouent le rôle de soldats, policières ou médecins.

Le monde du travail est bien plus sexiste tel qu'il est représenté dans les films que dans la vraie vie, estime Walt Hickey. Par exemple aux Etats-Unis, «en 2005, 30% des avocats étaient des femmes, mais seulement 11% des rôles d'avocat étaient joués par des femmes» à l'écran.

Le film Nurse Betty est un bon exemple de cette distribution des rôles. Renée Zellweger est dans le film une serveuse qui a «toujours rêvé de devenir infirmière», relate Allociné.

Slate.fr

Newsletters

Laurence Rossignol dénonce la «présomption de mensonge qui pèse sur la parole des femmes»

Laurence Rossignol dénonce la «présomption de mensonge qui pèse sur la parole des femmes»

Laurence Rossignol, sénatrice de l'Oise (PS), s'exprime sur les défaillances du système pour protéger les femmes victimes de violences conjugales.

Pour un partage des tâches égalitaire, la bonne volonté des hommes ne suffit pas

Pour un partage des tâches égalitaire, la bonne volonté des hommes ne suffit pas

Si les couples hétéros sont de plus en plus favorables à une répartition moins genrée des corvées, la révolution domestique est encore bien difficile à mener.

Depuis quand la vulve est-elle obscène?

Depuis quand la vulve est-elle obscène?

Si les représentations du sexe féminin choquent alors que tout le monde est habitué à voir des pénis partout, c'est à cause des Grecs et des Romains.

Newsletters